EdF : La France se défend d’avoir brisé la carrière d’Umtiti

EdF : La France se défend d’avoir brisé la carrière d’Umtiti

Etre champion du monde oui, mais à quel prix ? Unique buteur de la demi-finale face à la Belgique, Samuel Umtiti a tenu le choc pendant toute la compétition en Russie en 2018, malgré des problèmes au genou.

Des efforts qui ont provoqué l’admiration de ses coéquipiers et des Français, ravis de voir un joueur effectuer autant de sacrifice pour aller au bout de son rêve. Les dirigeants du FC Barcelone, qui venaient de prolonger leur défenseur central étaient eux, beaucoup moins ravis. Car depuis, l’ancien lyonnais ne s’en sort pas, enchainant les pépins physiques et les difficultés à retrouver le rythme et la forme. Résultat, il ne joue quasiment plus et ne peut clairement plus prétendre à l’équipe de France non plus. Alors, le titre décroché en Russie a-t-il brisé la carrière de « Big Sam » ? Non pour Franck Le Gall, qui a pris la parole sur BeIN Sports afin de défendre les décisions médicales prises par les Bleus. 

« Sincèrement, sur l’instant aucun sacrifice n’a été fait. On ne s’est pas dit 'on va aller jusqu’au bout, et puis après ta carrière…'. Non, il s’est certes passé ce qu’il s’est passé derrière, mais on n’a pas eu le sentiment de faire n’importe quoi. Son problème a une solution, aujourd’hui il joue toujours au football. La suite a été compliquée pour lui, mais d’autres choix ont été faits médicalement après la Coupe du monde, des choix qui ne nous appartiennent pas. A aucun moment on n’a été dans la notion de sacrifice avec Sam », a livré le médecin de l’équipe de France, qui accuse clairement le FC Barcelone d’avoir mal géré la blessure du champion du monde tricolore. Ce dernier délivre de son côté un discours bien différent, assurant qu’il savait que jouer blessé étant dangereux, mais qu’il craignait de ne plus jamais avoir une telle change de remporter une Coupe du monde.