EdF : La France radine au Qatar, les Bleus en colère

EdF : La France radine au Qatar, les Bleus en colère

L'équipe de France a brillé au Qatar, même si le titre n'était pas au bout. Sur le plan de l'organisation, cela a grincé des dents devant les décisions de la FFF qui n'ont pas plu aux joueurs tricolores. 

Deux semaines après la fin de la Coupe du monde, quasiment tous les internationaux français ont retrouvé leur club pour reprendre le chemin des terrains. La Coupe du monde est digérée mais plusieurs dysfonctionnements sont remontés et ce samedi, Le Parisien s’est penché sur ces petits problèmes qui ont ennuyé les joueurs tricolores au Qatar. L’accueil à Doha dans un hôtel 5 étoiles n’est absolument pas concerné, puisque c’est surtout la FFF et son désir d’effectuer des économies à tout prix qui a provoqué quelques remous. 

Le vol low-cost, ça ne passe pas du tout

Problème logistique ou caprice de stars, toujours est-il que le voyage des compagnes des joueurs ou de leur famille a causé quelques soucis. La FFF les a fait parvenir au Qatar, mais parfois en passant par des vols en classe économique. Cela a provoqué des grincements de dents chez les joueurs, qui estiment que les proches devraient être mieux traités. Didier Deschamps a été embêté avec cela, puisque les joueurs lui ont fait remonter ces problèmes, et qu’il a du faire le tampon entre la FFF et les Bleus qui avaient besoin de cette tranquillité d’esprit pour être au top. 

Plusieurs petits soucis de ce genre, comme le fait que la Fédération n’ait pas donné de téléphone et de carte SIM pour le Qatar à certains membres du staff technique. Un staff parfois mis à l’écart, ce qui a débouché une petite cagnotte au sein des Bleus pour payer le voyage aux proches de certains membres du staff. Toujours dans le domaine des voyages, un vol low-cost avait été réservé pour les familles des joueurs au retour, provoquant la grogne des Bleus, et obligeant la FFF à changer de gamme au dernier moment.

Interrogé par le journal francilien, Noël Le Graët a minimisé le problème et botté en touche. « Je ne suis au courant de rien et ce n’est pas mon rôle de connaître ce genre de détails. Mais les problèmes comme ceux-là existent de tout temps. En 2018 aussi. Mais quand il y a la victoire, on oublie. Tout cela n’est pas très important », a livré le président de la FFF, alors qu’un membre de l’équipe de France s’en est étonné auprès du Parisien : « On a rapporté des millions d’euros à la FFF avec la place de vice-champion du monde et on voulait nous faire revenir en comptant les sous. C’est minable ». Une petite friction sur des sujets logistique qui peut aussi entrer en ligne de compte dans les discussions de Didier Deschamps avec la FFF pour sa prolongation, le sélectionneur des Bleus souhaitant être épargné de ce type de problèmes lors de la prochaine grande compétition.