EdF : Giroud tente une réconciliation avec Deschamps

EdF : Giroud tente une réconciliation avec Deschamps

Non convoqué pour les deux derniers rassemblements de l’équipe de France, Olivier Giroud n’entre plus dans les plans de Didier Deschamps. Mais à quelques jours de la prochaine liste, l’attaquant du Milan AC croit encore en ses chances de convaincre le sélectionneur.

Longtemps protégé par Didier Deschamps, y compris dans ses périodes les plus compliquées, Olivier Giroud a perdu les faveurs du sélectionneur. L’attaquant auteur de 46 buts en équipe de France n’a pas été convié aux deux derniers rassemblements pour des raisons uniquement sportives, assure le coach des Bleus. Une explication difficile à comprendre sachant que l’international tricolore retrouve du temps de jeu et le chemin des filets avec le Milan AC. Quoi qu’il en soit, Olivier Giroud ne perd pas espoir. L’ancien joueur de Chelsea croit toujours en ses chances de convaincre Didier Deschamps avant la prochaine liste jeudi.

Giroud pense toujours aux Bleus

« Évidemment que ce maillot nous est tous cher. C'est un privilège, une fierté d'endosser ce maillot bleu, a confié le Milanais dans un entretien accordé à beIN Sports. Maintenant, comme je l'ai dit auparavant, je suis concentré à 100% sur mon club, le Milan AC, qui me demande beaucoup d'énergie. Mais évidemment que je garde l'équipe de France dans un coin de ma tête. C'est quelque chose d'extraordinaire. Donc je n'ai pas fermé la porte et je ne sais pas si un jour je dirai publiquement que je prends ma retraite internationale. Il y a un sélectionneur qui fait ses choix, je suis à sa disposition comme toujours. »

En concurrence avec Wissam Ben Yedder et Anthony Martial, qui ne traversent pas la meilleure période de leurs carrières respectives à l’AS Monaco et à Manchester United, Olivier Giroud a largement les moyens de revenir. Encore faudrait-il que le choix du sélectionneur soit vraiment basé sur des critères sportifs. Rien n’est moins sûr puisque l’attaquant du Milan AC semble surtout payer ses critiques publiques envers Kylian Mbappé avant l’Euro. Une sortie médiatique qui avait créé des tensions au sein du groupe. Et ça, Didier Deschamps ne l’a pas oublié. Et ne l’oublierait peut-être jamais.