EdF : Deschamps, son atout secret dans les négociations

EdF : Deschamps, son atout secret dans les négociations

En allant en finale de la Coupe du monde, Didier Deschamps a sorti la FFF d'un très mauvais pas. Un argument qui peut peser pour le technicien français au moment de négocier la durée de son engagement. 

La prolongation de Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France ne fait guère de doute, mais cela n’empêche pas les discussions au sujet du futur contrat que les deux parties doivent signer dans les prochains jours. Le débat porte notamment sur la durée de l’engagement du technicien basque, qui rêverait d’avoir un contrat de quatre ans pour aller tranquillement jusqu’à la prochaine Coupe du monde. Ce n’est plus vraiment la tendance et Deschamps se dirige vers un deal l’emmenant jusqu’à l’Euro 2024, avec une nouvelle fois la possibilité de continuer l’aventure s’il atteint ses objectifs en Allemagne. 

Deschamps a gagné du pouvoir au Qatar

Annoncé comme déçu par la tournure des négociations, le sélectionneur français peut néanmoins prendre cette situation comme un défi, avec la volonté d’aller chercher une nouvelle grosse performance en 2024, pour pousser son contrat de deux ans supplémentaires. Mais les négociations ne sont pas terminées, et Didier Deschamps a aussi de solides arguments pour faire craquer Noël Le Graët. C’est ce qu’annonce le journaliste de Libération Grégory Schneider. « Deschamps prolongé de deux ans ? Que ce soit deux ou quatre, de toute façon, ce sera discuté et on remettra ces discussions à la fin de l’Euro en 2024. Deux ans seulement ? Attention, car Deschamps vient quand même de sauver tout le bourrier, cela lui donne quand même pas mal de pouvoir », a souligné le consultant de La Chaine L’Equipe. 

Une référence directe à la situation au coeur de la FFF, qui est au milieu d’un audit sur le fonctionnement de l’instance, avec des conclusions attendues au début de l’année 2023. L’ambiance n’était donc pas forcément au beau fixe du côté de l’instance fédérale, qui a pu souffler un bon coup en voyant les Bleus effectuer un beau parcours dans une ambiance impeccable, si ce n’est l’épisode Karim Benzema. Une nouvelle réussite de Didier Deschamps, qui donne une image positive de la France, et ôte une belle épine du pied aux dirigeants de la FFF. De quoi peser dans les négociations et pousser pour un contrat plus long ? Cela semble tout de même juste par rapport à la pression mise sur le poste de sélectionneur et l’envie à peine dissimulée de Zinedine Zidane de venir au chevet de l’équipe de France en cas de fiasco prochainement.