EdF : Deschamps n'a pas Neymar, mais il a les problèmes du PSG

EdF : Deschamps n'a pas Neymar, mais il a les problèmes du PSG

Photo Icon Sport

Malgré le sacre mondial en Russie en 2018, l’équipe de France n’a pas échappé aux critiques au cours des derniers mois. Avec des débats tournant autour du style de jeu.

Sous les ordres de Didier Deschamps, les Bleus gagnent, mais ne régalent pas. Cela s’est encore une fois confirmé pendant les éliminatoires de l’Euro 2020, où l’EdF a terminé première de son groupe sans briller. Toujours basée sur un style de jeu frileux et défensif, la sélection tricolore est donc partie sur les mêmes principes en vue du prochain championnat d’Europe. À la tête des Bleus depuis presque huit ans, le sélectionneur, qui a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2022, défend en tout cas sa philosophie en prenant le Paris Saint-Germain de Thomas Tuchel en exemple.

« Ce n’est pas parce que l’on a été champion du monde en jouant comme cela que toutes les équipes jouant ainsi auraient été sacrées. Il faut s’appuyer sur ce qui a fait notre force. Nous avions une force collective et une très grande efficacité en défense et sur le plan offensif. Mais je ne suis pas d’accord avec certaines analyses. On nous reprochait une maîtrise et une possession parfois trop réduites, mais cela n’a pas été le cas lors des éliminatoires. On s’est aussi amélioré dans un domaine où l’on pouvait avoir des difficultés contre des équipes avec un bloc bas et une grosse densité. On a eu la capacité de se montrer dangereux et de marquer des buts. On a un style de jeu, mais je ne suis pas fixé là-dessus. Cela ne m’a pas non plus empêché d’apporter autre chose en fonction des absences de certains joueurs. On a utilisé un système préférentiel jusqu'à aujourd'hui et il peut évoluer un peu en fonction des joueurs alignés en terme d’animation offensive. Cela me fait penser aux idées un peu utopiques et aux questions que les gens se posent à propos du PSG et du fait de jouer avec quatre joueurs offensifs. Pourquoi pas. Thomas Tuchel ou moi, on connait très bien les exigences que cela demande pour voir ces quatre joueurs être performants sur le plan offensif. Mais je connais aussi la nécessité et l’obligation d’avoir un équilibre et ce que ces quatre joueurs doivent faire quand l’équipe n’a pas le ballon », a avoué, sur RMC, Deschamps, qui espère que la France réussira à se défaire de l'Allemagne et du Portugal en poules avant d’aller remporter cet Euro et faire le doublé, comme les Bleus de DD l’avaient fait entre la Coupe du Monde 1998 et l’Euro 2000.