EdF : Courbis fou de rage face au scandale Clauss

EdF : Courbis fou de rage face au scandale Clauss

Icon Sport

Fortement pressenti pour faire partie du groupe de l’Equipe de France à la Coupe du monde, Jonathan Clauss est finalement le grand absent de la liste.

Systématiquement appelé par Didier Deschamps lors des derniers rassemblements, le piston droit de l’Olympique de Marseille est le grand absent de la liste communiquée mercredi soir au journal de TF1 par le sélectionneur de l’Equipe de France. Malgré des bonnes prestations à Lens la saison dernière et des débuts corrects à Marseille, le latéral de 30 ans a été snobé par Didier Deschamps pour le Mondial au Qatar. Un coup de massue pour Jonathan Clauss, qui croyait logiquement en ses chances de faire partie de l’aventure. Plus surprenant, Didier Deschamps a pris le pari très osé de ne sélectionner qu’un seul latéral de métier parmi ses neuf défenseurs, à savoir Théo Hernandez, auquel on pourrait rajouter les polyvalents Lucas Hernandez, Benjamin Pavard et Jules Koundé, qui sont toutefois tous les trois des défenseurs centraux dans leurs clubs respectifs.

Rolland Courbis sidéré par l'absence de Clauss

Au micro de BFM TV après l’annonce de la liste de Didier Deschamps, Rolland Courbis n’a pas caché sa stupéfaction devant cette décision du staff de l’Equipe de France. « Dites-moi si je me trompe, je vous promets de ne pas me vexer : je note qu’il y a un seul latéral parmi les neuf défenseurs sélectionnés par Didier Deschamps ? En ce qui concerne les défenseurs, j’ai l’habitude d’essayer de me mettre à la place des gens. Je suis Jonathan Clauss, j’ai envie d’inventer des grossièretés pour pouvoir me libérer du coup de marteau que je prends sur la tête. Je n’ai toujours pas réalisé que Didier Deschamps a sélectionné huit défenseurs centraux. Pavard peut dépanner à droite mais il y a un manque de latéraux dans cette liste ! » a livré l’ancien entraîneur du Stade Rennais et de l’Olympique de Marseille, purement et simplement dégoûté pour Jonathan Clauss. Pour "Coach Courbis", la logique de Didier Deschamps est difficile à comprendre, même si l'ancien lensois pioche physiquement ces dernières semaines, et n'a pas su se montrer convaincant lors de ses premiers matchs en Bleu.