EdF : Bouna Sarr de l'OM aux Bleus, ça devient concret !

EdF : Bouna Sarr de l'OM aux Bleus, ça devient concret !

Photo Icon Sport

Toujours bon depuis que Rudi Garcia l'a replacé au poste de latéral droit à l'Olympique de Marseille, Bouna Sarr a récemment reçu une première bonne nouvelle à propos de l'équipe de France.

Il y a un peu plus d'un an, Bouna Sarr était encore un ailier. Désormais, le joueur de 26 ans est un défenseur latéral. Redescendu d'un cran dans le couloir droit du club phocéen, l’ancien Messin a réalisé une très bonne saison dernière. S'il a marqué les esprits dans son nouveau rôle, le Lyonnais de naissance peine un peu à confirmer actuellement, même s'il a accompli un très bon match contre Caen avant la trêve. Une pause internationale qu'il a d'ailleurs failli vivre en équipe de France, vu que Sarr a été pré-sélectionné pour la première fois par Didier Deschamps avant les matchs d'octobre contre l’Islande et l’Allemagne. Sans sélection au final, mais c'est une étape de franchie pour celui qui veut jouer dans l'équipe championne du monde, et non pas en Guinée et au Sénégal.

« Les Bleus ? J’ai reçu ma première pré-sélection pour le dernier rassemblement. Ça fait toujours plaisir, c’est encourageant. Mais ce n’est pas une fin en soi. L’objectif, c’est d’être sélectionné, d’être pourquoi pas un jour dans la liste des 23. Je ne mets pas de pression particulière, ça me donne de la force pour continuer à travailler, et être performant. Je rêve de jouer en équipe de France. Il y a de très bons joueurs à mon poste, qui sont en place, qui ont montré de belles choses pendant cette Coupe du monde. Ils ont beaucoup de mérite d’y être. À moi de faire en sorte de bousculer la hiérarchie, même si je ne suis pas le seul à ce poste qui peut y prétendre. Je continue à bosser sereinement de mon côté, à tout donner pour mon club. Il n’y a que de cette façon que j’aurais la chance d’être sélectionné », a avoué, sur RMC, Sarr, qui fait donc partie des petits papiers de Deschamps, vu que le sélectionneur envoie une cinquantaine de pré-convocations avant chaque rassemblement. Prochain rendez-vous en novembre pour savoir s'il a dépassé Pavard, Sidibé ou Debuchy dans la hiérarchie...