EdF : Benjamin Pavard en grand danger chez les Bleus

EdF : Benjamin Pavard en grand danger chez les Bleus

Icon Sport

Didier Deschamps commence à douter de Benjamin Pavard, en délicatesse sur son côté droit lors du premier match de la France contre l’Australie.

Souvent aligné en défense centrale au Bayern Munich, Benjamin Pavard a été sélectionné en tant que latéral droit par Didier Deschamps pour la Coupe du monde avec l’Equipe de France. Titulaire contre l’Australie mardi soir, Benjamin Pavard n’a pas rassuré tout le monde, bien trop laxiste au marquage sur le buteur australien après dix minutes de jeu et peu utile dans le domaine offensif. Dans son édition du jour, L’Equipe s’attarde sur le célèbre buteur face à l’Argentine en 2018 et pour le quotidien national, Benjamin Pavard est de plus en plus fragilisé chez les Bleus. En septembre dernier, déjà, le staff tricolore n’avait pas aimé le visage fermé affiché par Pavard après la victoire contre l’Autriche, un match auquel le Munichois n’avait pas participé.

Pavard sur le banc contre le Danemark ?

Didier Deschamps n’a pas aidé Benjamin Pavard ces derniers mois en indiquant qu’il le considérant comme un défenseur central droit dans une défense à trois puis en le convoquant de nouveau comme un latéral droit dans cette Coupe du monde. Mais peu importe pour Didier Deschamps, qui attend plus de son champion du monde et qui commence à sérieusement douter de lui après la prestation ratée de Pavard face à l’Australie mardi soir. Le choix du sélectionneur pour le match contre le Danemark samedi à 17 heures sera scruté de près. Selon L’Equipe, il n’est pas impossible de voir Jules Koundé aligné à droite, bien que l’ancien Bordelais soit lui aussi un défenseur central de formation. Au contraire de Pavard, il évolue à droite avec son club du FC Barcelone, un détail qui a son importance. « Suffisant pour bousculer la hiérarchie et faire de Koundé un candidat crédible pour une place de titulaire ? Deschamps a deux jours pour trancher » estime le quotidien national, pour qui une vraie interrogation subsiste à ce poste.

Un doute aussi sur Dembélé 

Sur l’antenne de la Chaîne L’Equipe, Bertrand Latour a par ailleurs indiqué qu’une autre incertitude planait autour de la composition de Didier Deschamps pour le match face aux Danois. Et cette incertitude concerne là encore le couloir droit puisque Kingsley Coman pourrait être préféré à Ousmane Dembélé pour cette rencontre. Le staff tricolore a été satisfait du rendement de l’attaquant barcelonais face à l’Australie, mais estime que Coman offre un profil d’attaquant plus travailleur défensivement et donc que ce choix pourrait être plus adapté face à un adversaire relevé comme le Danemark. Comme pour Pavard et Koundé, rien n’est encore tranché et les prochains entraînements seront certainement révélateurs des choix de Didier Deschamps, qui va également devoir se positionner sur le cas Raphaël Varane, totalement remis de sa blessure et qui postule à une place de titulaire à la place d’Ibrahima Konaté ou de Dayot Upamecano.