Deschamps, son contrat déchiré par la France !

Deschamps, son contrat déchiré par la France !

Icon Sport

Noël Le Graët est dos au mur face à la Fédération Française de Football ce mercredi matin. Ses agissements posent question et les interrogations portent même jusqu'à la prolongation de contrat de Didier Deschamps signée tout récemment. 

Ce mercredi, le football français va retenir son souffle. Un mois quasiment après la Coupe du monde au Qatar, un autre match se joue dans les coulisses. Et c’est plus que la place d’un seul homme, quasiment seul contre tous, qui est en jeu. En effet, le comité exécutif de la Fédération Française de Football est appelé à se réunir en urgence. Les dernières déclarations de Noël Le Graët, s’attaquant notamment à Zinedine Zidane, ont servi de déclencheur, à l’image de la réaction musclée de Kylian Mbappé sur les réseaux sociaux dimanche soir. Ce tourbillon qui frappe le dirigeant breton permet de mettre en avant d’autres problèmes, notamment la gestion de la Coupe du monde sur le plan de l’organisation et de la communication, mais aussi l’enquête sur les comportements au sein de la Fédé, et notamment le sien. En plus de cela, la façon dont Didier Deschamps a prolongé son contrat de quatre ans ne passe pas. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par FFF (@fff)

En effet, l’annonce a été effectuée en pleine réunion, sans concertation extérieure au duo composé de Deschamps et Le Graët. Une façon assez déconcertante de faire les choses, qui n’a pas été comprise au sein de la fédération. Le Graët en est certes le président, mais il n’est pas le seul décideur non plus. Résultat, un coup de tonnerre se prépare puisque L’Equipe révèle que le comité exécutif de la FFF, réuni notamment à la demande de Jean-Michel Aulas et Philippe Diallo, pourrait se pencher sur cette prolongation de contrat du sélectionneur national. La façon de faire en catimini du président de la 3F a fortement déplu, même si elle n’est pas contraire au règlement. Mais la signature du contrat s’est faite dans le dos du Comex, et les responsables de la fédération ont été totalement écartés de la décision, de la signature et même de l’état d’avancée des discussions. 

Le contrat de Deschamps retouché ?

Ce sera certainement très compliqué juridiquement, mais les spécialistes aimeraient se pencher sur cette prolongation afin de savoir si elle peut être remise en cause en cas de mauvais Euro 2024, ou en cas de changement de président de la fédération. L’idée serait de tout mettre en œuvre pour laisser à Didier Deschamps un contrat de deux ans jusqu’à l’Euro, et voir ce qu’il se passera après le rendez-vous en Allemagne. Une perspective qui sera difficile à atteindre, mais qui démontre que la méthode Le Graët n’est clairement pas approuvée. 

Sur Europe 1, Marc Libbra avoue que sans le vouloir, Didier Deschamps est une victime collatérale de Noël Le Graët. « Malheureusement je pense qu’il y en a un qui va payer tout ça c’est Didier Deschamps. Suite à cette sortie de Le Graët, les effets lui retombent dessus automatiquement et malheureusement c’est devenu un souci pour lui. Ce qu’a fait Kylian Mbappé, j’aurais aimé que ce soit Didier Deschamps qui le fasse très rapidement. Il aurait dû intervenir ou faire un communiqué », a confié l’ancien joueur. Et Philippe Doucet, ancien journaliste de Canal+ d’emboîter le pas sur ce même sujet : « Deschamps est déjà une victime, car ce qu’il a négocié avec le président de la FFF a été entaché par les propos de Noël Le Graët. Non pas que cela avait un rapport avec le contrat, mais le fait qu’il y ait une sorte de collusion entre eux alors que le Comex n’était pas d’accord pour 2026, mais seulement 2024. L’image de Deschamps est entachée par cela, car il est assimilé à quelqu’un qui n’est plus considéré comme convenable, alors qu’il était au sommet de sa gloire après le Mondial. »