CdM : La France lui fait honte, il est scandalisé

CdM : La France lui fait honte, il est scandalisé

Le comportement des joueurs français au Qatar sur des sujets de société est particulièrement suivi. Une action d'éclat lors de ce Mondial était espérée par certains, mais les injonctions de la FIFA ont primé. 

Grâce à sa victoire 4-1 face à l’Australie mardi soir, l’équipe de France s’est offerte une première semaine de calme sur le plan sportif. Le succès et la façon dont les Bleus ont su rebondir après un début de match catastrophique ont permis à Didier Deschamps de souffler un bon coup après tous les pépins rencontrés ces derniers jours. Il n’empêche, dans ce Mondial si particulier organisé au Qatar, l’extra-sportif est aussi largement évoqué. Comme dans d’autres pays européens comme en Allemagne, en Belgique ou en Angleterre, une action a été évoquée et discutée, mais la FIFA y a mis son véto ferme et menaçant. 

Pas de coup d'éclat pour les Bleus

Si la Mannschaft a décidé de réagir lors de la photo d’équipe puisque les joueurs ont mis la main devant leur bouche pour mimer un bâillon, l’équipe de France a mis de côté l’extra-sportif et n’a fait aucune action particulière. Hugo Lloris a laissé notamment le brassard arc-en-ciel synonyme de lutte contre l’homophobie au vestiaire, ce qui a tant fait parler lors de cette première journée de phase de poule. Un comportement qui ne passe pas, du moins chez Riad Sattouf, auteur et réalisateur français qui a notamment collaboré pour Charlie Hebdo. Pour ce dernier, le comportement des joueurs tricolores est lâche, alors que l’exposition d’une Coupe du monde aurait pu permettre de mettre ce débat sur le devant de la scène dans une région du monde où l’homosexualité est condamnée. 

« C’est incompréhensible en fait que ce soit un débat même en France, dans l’équipe de France. Moi je l’aurais porté ce brassard. C’est hallucinant. C’est une caisse de résonance terrible, le Mondial. C’est l’occasion justement de faire quelque chose. C’est vraiment la honte », a balancé Riad Sattouf, persuadé que l’équipe de France a manqué une occasion en or de porter une cause qui va bien au-delà du football. 

Les joueurs répondent aux polémiques

En attendant, les joueurs français ont déjà répondu à plusieurs reprises à ces remontrances. « Je préfère rester dans mon cadre, celui de joueur. Nous, ce qu’on nous demande, c’est de jouer au football, de représenter au mieux nos pays sportivement », a souligné Hugo Lloris. De son côté, Matteo Guendouzi a tenu à souligner que les joueurs français ne restaient pas totalement insensibles à la situation et qu’ils avaient déjà agi. « Avec les joueurs, on a fait un communiqué pour bien expliquer notre ressenti par rapport à cette situation. Il y a eu beaucoup de polémiques, on n'est pas insensibles, mais on est là pour jouer au football et cela jusqu'à la fin », a livré le joueur de l’OM, qui rappelle que le communiqué des joueurs tricolores avait souligné leur refus de toute discrimination et l’assurance de dons financiers à plusieurs associations, notamment pour l’aide aux nombreuses victimes chez les ouvriers qui ont construit les stades de la Coupe du monde dans l’Emirat.