Benzema privé de Coupe du monde au Qatar, Didier Deschamps dos au mur !

Benzema privé de Coupe du monde au Qatar, Didier Deschamps dos au mur !

Encore empêtré dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema risque-t-il sa place en équipe de France, si jamais la justice confirme sa culpabilité ?

De retour en équipe de France depuis l’été dernier, quand Didier Deschamps avait décidé de le rappeler à la surprise générale avant l’Euro 2021, Karim Benzema pourrait re-perdre sa place chez les Bleus à cause d’une décision de justice… ou pas. Un sujet tabou sur lequel le sélectionneur français ne préfère pas trop se mouiller. « Ma position sur le dossier Benzema quant à sa venue en équipe de France ? Elle est claire et nette : une décision de justice, ça ne se commente pas. Il faut l'accepter. À partir du moment où il a fait appel, il faudra attendre. Je n'ai pas le programme de la justice. J'ai échangé avec lui, je ne vais pas vous révéler notre discussion, mais s'il fait appel, c'est qu'il trouve ça évidemment trop dur, trop sévère, voire plus. C'est son droit, et à partir de là, il faudra attendre la décision. Si elle tombe juste avant le Qatar ? Vous me reposerez la question. Aujourd'hui, il est sélectionnable, c'est la position du président et de la Fédération », a expliqué Deschamps dans une interview accordée à L’Equipe. Un bon coup de pied en touche, sachant que Noël Le Graët a fait savoir de son côté que tout dépendait de Didier Deschamps...

Via cette sortie médiatique, l’entraîneur des Bleus défend donc son attaquant. Ce qui paraît logique, vu qu’il a fait le choix de le sélectionner à nouveau après six ans d'absence. Sauf que depuis son retour, KB9 a quand même été condamné par le tribunal de Versailles, en novembre dernier. Reconnu coupable « de complicité de tentative de chantage » à l’encontre de Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid a été condamné à une peine d'un an de prison avec sursis et 75 000 € d'amende. Une sanction pas encore entérinée, puisque Benzema et ses avocats ont fait appel. Ce qui signifie donc que cette affaire sera re-jugée en 2022, avec une nouvelle décision. Et si jamais le même couperet tombe, la question du maintien de Benzema chez les Bleus se posera, vu que la FFF ne verrait sûrement pas d’un bon oeil la présence d’un joueur condamné devant la justice au sein de son équipe phare… Mais en attendant, Benzema va continuer de faire le bonheur des Bleus, et notamment lors de la prochaine phase de groupes de la Ligue des Nations, où la France affrontera le Danemark, la Croatie et l’Autriche, suivant le tirage au sort effectué par l’UEFA jeudi.