Réveillère : «J’ai rarement vu l’OL baisser les bras»

Réveillère : «J’ai rarement vu l’OL baisser les bras»

Le défenseur du septuple champion de France insiste sur la résilience de son équipe avant de retrouver Bucarest mercredi.

Anthony Réveillère attend le Steaua Bucarest de pied ferme mercredi après l’incroyable victoire de l’aller en Roumanie (5-3 après avoir été mené 2-0 puis 3-2). « Dans ce genre de situation, soit on sombre, soit on ne lâche pas et on y croit. C'est ma sixième saison à Lyon et j'ai rarement vu l'OL baisser les bras. On a pris des 3-0, on s'est relevé. A Bucarest, à un moment, on pensait que ce serait Rennes (ndlr : défaite 3-0 en championnat). Mais on a réagi. On connaît le potentiel de l'équipe et surtout sa force de caractère, assure, dans les colonnes du Dauphiné Libéré, le défenseur international, aligné sur les deux côtés, voire au milieu de terrain par Claude Puel au gré des absences. Du moment que je joue, avec la confiance du coach, il n'y a pas de problème. En moins de 15 ans, j'ai même joué avant-centre (il sourit). Le fait de jouer sur le pied gauche, ça demande en tout cas plus de concentration. Quand je reçois la balle sur le pied droit, je sais déjà ce que je vais faire alors que c'est différent pour relancer à gauche. Mais je m'adapte, j'ai 29 ans, je suis un ancien... Je connais le foot, les situations, ce qui peut arriver pendant les matches. » L’ancien Rennais ne vise qu’une victoire mercredi, histoire de se donner de l’air en vue de la qualification : « On s'est donné comme objectif de remporter l'aller et le retour contre Bucarest. Comme la saison dernière contre Stuttgart où on n'avait pas le choix avant d'aller ensuite gagner à Glasgow (0-3). On sait que ça se jouera jusqu'au dernier match. »