LDC : La SuperLigue a coulé en 48h, au tour de la C1 de trembler

LDC : La SuperLigue a coulé en 48h, au tour de la C1 de trembler

Icon Sport

En l’espace de seulement 48 heures, le projet de SuperLigue mené par Andréa Agnelli et Florentino Pérez a pris l’eau.

Devant une incroyable contestation de la part des supporters mais également des joueurs et des entraîneurs, le projet de SuperLigue a été mis en stand-by, deux jours seulement après l’annonce de sa création par les douze clubs fondateurs. Le football populaire n’est pas totalement sauvé pour autant car alors que le projet de SuperLigue faisait du bruit, l’UEFA a de son côté adopté le projet de réforme de la Ligue des Champions à compter de 2024. Un nouveau format qui fait grincer des dents avec un passage de 32 à 36 équipes et un remaniement très complexe de la phase de groupes. La nouvelle formule prévoit notamment que chaque équipe devrait jouer dix matchs contre dix adversaires différents en phase de poules, une manière très simple pour l’UEFA de gonfler les recettes.

Après s’être frontalement attaqué au projet de SuperLigue, les supporters et surtout les acteurs (joueurs et entraîneurs) pourraient-ils contester publiquement la réforme de la Ligue des Champions ? Cela semble en prendre le chemin puisqu’un premier joueur d’un club majeur s’est prononcé contre la réforme de la Ligue des Champions. Via son compte Twitter, le milieu de terrain de Manchester City, Ilkay Gündogan, s’est attaqué au format 2.0 de la C1. « Avec tout ce qui se passe en Super Ligue... Pouvons-nous aussi parler du nouveau format de la Ligue des champions ? De plus en plus de matches, personne ne pense aux joueurs ? Le nouveau format de la LDC est juste le moins pire des deux. Le format actuelle de la Ligue des Champions fonctionne très bien et c'est pourquoi il s'agit de la compétition de clubs la plus populaire au monde pour les joueurs et les supporters » a publié l’ancien milieu de terrain du Borussia Dortmund, qui aimerait bien que les joueurs et les entraîneurs se penchent sérieusement sur cette réforme de la Ligue des Champions afin de la dénoncer, tout comme la SuperLigue l’a été. Histoire de faire bouger les choses et défendre de nouveau les intérêts des supporters et des joueurs.