La LFP convoque 15 joueurs et 23 éducateurs qui ont misé sur le foot

La LFP convoque 15 joueurs et 23 éducateurs qui ont misé sur le foot

Photo Icon Sport

Ce mercredi soir, la Commission de discipline a annoncé que 38 joueurs et éducateurs allaient faire l’objet d’une enquête pour avoir enfreint les règles sur les paris sportifs. En croisant les fichiers des différents sites de paris sportifs, il est apparu que malgré les opérations de sensibilisation le message n’est pas passé auprès de tout le monde. Il est toutefois précisé que ces paris ne laissent pas envisager des matches arrangés.

« En application des articles 124 des règlements généraux de la FFF et 407 des règlements de la LFP, la Commission de Discipline va instruire les dossiers de 15 joueurs et 23 éducateurs de clubs professionnels qui n’ont pas respecté l’interdiction de paris sportifs sur les compétitions organisées par la LFP, malgré les campagnes d’information menées par la LFP, l’UCPF et l’UNFP (…) Les informations concernant les paris pris par les joueurs et les éducateurs ont été obtenues suite à une décision du Conseil d’Administration de la LFP du 18 décembre 2014 de mettre en œuvre, conformément au décret du 22 octobre 2013, une procédure pour vérifier si les interdictions de paris étaient bien respectées. Lors d’une première procédure menée lors de la saison 2013/2014, les dossiers de 87 joueurs professionnels avaient été instruits puis jugés. A l’occasion de cette deuxième procédure lancée en décembre dernier, le Conseil d’Administration de la LFP a décidé de croiser à nouveau les fichiers des parieurs détenus par l’ARJEL avec les fichiers des joueurs détenus par la FFF et la LFP, et d’élargir cette requête aux éducateurs, aux arbitres et aux délégués. Les dossiers seront étudiés par la Commission de Discipline de la LFP lors des séances du 28 mai, du 4 juin et du 11 juin 2015. Les infractions constatées n’entrainent aucun soupçon de fraude sur le déroulement des matchs et donc sur l’intégrité des compétitions », précise la Commission de discipline de la LFP qui n’a évidemment pas communiqué le nom des fautifs.

Share