L’OL tient tête au PSG et reste leader

L’OL tient tête au PSG et reste leader

Photo Icon Sport

Lyon et le PSG se sont séparés sur un match nul dans le choc de cette journée, dimanche à Gerland (1-1). L’OL a beaucoup subi, mais le PSG a égalisé sur un pénalty qui va faire polémique. 

C’était l’heure du choc tant attendu ce dimanche à Gerland, et le PSG montrait d’entrée de jeu qu’il avait visiblement l’intention de prendre les choses en mains. Cela donnait lieu à un début de match à sens unique mais dans le style parisien, à savoir axé sur la conservation du ballon. En face, il ne fallait pas grand-chose, comme l’attestait cette frappe masquée de Tolisso de loin, et qui finissait sa course sur l’extérieur du poteau tout de même (11e). Mais les deux énormes occasions de ce début de rencontre étaient parisiennes. Parfaitement décalé par Ibrahimovic, Cavani se présentait face à Lopes, et perdait son duel (12e). Sur la suite, le gardien lyonnais voyait avec soulagement David Luiz manquer le cadre sur une tête aux six mètres après un corner, alors que le but était grand ouvert devant lui (22e). Et une fois encore, l’efficacité était dans le camp d’en face. Sur une longue action à l’approche de la surface, Lyon mettait le feu et Fékir finissait par décaler Njié, dont la reprise en force transperçait Sirigu (1-0, 31e). 

Le PSG allait devoir accélérer pour revenir au score, ce qu’il avait encore beaucoup de mal à faire. Cela donnait une grosse pression parisienne, et un festival de Lopes sur sa ligne. Sur deux têtes d’Ibrahimovic (50e et 54e), et surtout un nouveau face à face avec Cavani, le gardien lyonnais s’interposait (62e). Cela chauffait, mais ce n’était rien par rapport à l’action polémique suivante. Sur un mauvais renvoi de Rose, Verratti faisait le petit crochet qu’il fallait dans la surface et s’écroulait au contact du défenseur lyonnais pour un pénalty logique. En feu, Lopes repoussait la tentative d’Ibrahimovic, mais M. Turpin le donnait à retirer en raison de l’entrée de plusieurs joueurs dans la surface avant le tir, ou bien de l'avancée de Lopes, bien devant sa ligne au moment du tir. Difficile à digérer pour Lyon et l’OL, surtout que le Suédois envoyait un missile en lucarne pour égaliser sur sa deuxième tentative donc (1-1, 69e). Lyon avait le mérite de réagir, en rééquilibrant nettement les débats. La fin de match était tendue, mais il n’y avait pas de dernière occasion, d’un côté comme de l’autre. Résultat, c’est bien Lyon qui reste leader après ce choc. 

Share