Kana-Biyik divorce avec le Cameroun et ne pense qu'à Rennes

Kana-Biyik divorce avec le Cameroun et ne pense qu'à Rennes

Photo Icon Sport

Jean-Armel Kana-Biyik pensait bien pouvoir être du voyage jusqu’au Brésil avec le Cameroun, mais finalement le défenseur du Stade Rennais n’a pas été retenu par Vokler Finke, le sélectionneur national. Furieux, le joueur du club breton a annoncé sur 20 Minutes qu’il mettait un terme à sa carrière internationale, disant tout le mal qu’il pensait de l’encadrement des Lions Indomptables.

« Je me rends compte qu’il y a plein de magouilles en équipe du Cameroun, et ça ne changera jamais. Je préfère mettre un terme à ma carrière internationale, et me concentrer pleinement sur celle en club, afin de redevenir le défenseur que j’étais. C’est clair que je suis un jeune retraité, je n’ai même pas encore 25 ans. Ça peut surprendre, mais la sélection du Cameroun est remplie de mauvaises choses. Je ne me reconnais pas dans cette sélection. J’y suis entré parce que j’avais l’amour du pays de mes parents, de mes ancêtres. Mais il s’avère que ce n’est pas du tout comme je pouvais l’imaginer (…) Si vous posez la question au sélectionneur, il dira que je suis blessé, mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas (…) Il n’avait pas envie de me mettre dans la liste, c’est tout. Moi, j’ai toujours été franc, et j’aime avoir de la franchise en retour. Quand tu es hypocrite avec moi, je ne te respecte pas. Dans cette sélection, il y a des hypocrites, des lèche-culs, et tant qu’il y aura ces personnes qui font des choses dans le dos des autres, elle n’avancera pas, malheureusement. Maintenant, ils se débrouillent avec leurs problèmes, ça ne regarde plus qu’eux », confie Jean-Armel Kana-Biyik, visiblement très mécontent, mais qui pourra peut-être revenir sur cette décision, laquelle ressemble quand même à un coup de tête sur le coup de la déception.

Share