Aulas espère que la L1 ne s'est pas jouée au CNOSF

Aulas espère que la L1 ne s'est pas jouée au CNOSF

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas a bien du mal à digérer les événements intervenus lors de la récente suspension de Dimitri Payet et Zlatan Ibrahimovic, et en marge de la victoire de son équipe féminine en Coupe de France, le président de l’Olympique Lyonnais est revenu sur ce dossier. Pour lui, il est déplorable que le Comité National Olympique et Sportif Français vienne mettre son grain de sel dans le championnat et change les règles, ou du moins les sanctions. Cela n’est pas logique pour Jean-Michel Aulas, qui veut que cela soit évoqué après la fin de saison.

« Je suis très déçu que le CNOSF ait proposé à la ligue de remettre en cause la décision de la commission de discipline. C’est une première. Il y avait déjà eu des jurisprudences, mais qui étaient dans l’autre sens. Là, c’est un élément nouveau dans le championnat français. Après, j’espère que ça ne viendra pas perturber ce magnifique championnat français. Mais c’est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions. Il y a eu faute, il y a eu sanction et là elles sont remises en cause. Je ne pense pas qu’elles puissent modifier le sort du championnat, mais elles créent et posent un certain nombre de questions qu’il faudra élucider », prévient quand même Jean-Michel Aulas, conscient que l’Olympique Lyonnais pourrait être la victime indirecte de l’allègement des sanctions décidées par la LFP sur les recommandations du CNOSF. L’avenir dira si le patron de l’OL avait raison de se méfier.

Share