OM : Pour Riolo, avant Bielsa, c’était nul, après, c’est toujours nul

OM : Pour Riolo, avant Bielsa, c’était nul, après, c’est toujours nul

Photo Icon Sport

A l’heure où Marseille joue contre Lorient l’un de ses derniers espoirs de finir la saison à une place européenne, difficile de croire au réveil des joueurs de Michel.

Le jeu et l’efficacité ne sont pas au rendez-vous depuis plusieurs mois désormais, et c’est la soupe à la grimace pour les supporters, qui sont tombés de très haut après le départ de Marcelo Bielsa, et son jeu beaucoup plus enthousiasmant. C’est le cas également de Daniel Riolo, grand adepte de l’entraineur argentin, et qui avoue sans mal que l’OM risque bien de retomber dans la morosité avec Vincent Labrune aux commandes.

« L’année dernière, on avait un coach qui avait réussi par sa méthode de jeu et son enthousiasme à mettre entre parenthèse la nullité de la politique sportive. Il est parti, la politique sportive est tellement bidon que cela ne l’a pas retenu. L’OM est retombé dans ses travers, malgré l’autre parenthèse Deschamps, l’OM a connu beaucoup plus de périodes noires que roses depuis les années 90, depuis l’arrivée de la famille RLD. C’est de pire en pire. Là, après la parenthèse enchantée de l’année dernière, c’est la désolation. On ne voit pas bien comment l’OM peut se sortir de ça sans tout changer en haut (…). Pour ce qui est de la saison en cours, il n’y a plus rien à attendre. Il y a le rêve dingue de sauver la saison en battant le PSG au Stade de France. L’espoir va être entretenu si l’OM bat Sochaux pour espérer un miracle sur un match. Mais une fois cette finale passée, il faudra tout changer. C’est le bordel dans le vestiaire, il y a pleins de clans, ils ne se parlent plus, c’est du délire, Mandanda ne veut plus de Michel. C’est une catastrophe, je ne sais pas comment ils vont finir la saison… Si concernant un repreneur rien n’est concret, une chose est sûre, Vincent Labrune sera encore le président de l’OM la saison prochaine », a expliqué le consultant de RMC, qui ne voit pas vraiment l’avenir s’éclaircir, même si celui de Michel à Marseille semble de plus en plus compromis à mesure que la fin du championnat se rapproche.

Share