Riolo ne pleure pas Ribéry et « les fantômes de Knysna »

Riolo ne pleure pas Ribéry et « les fantômes de Knysna »

Photo DR

A l’inverse de Pierre Ménès, Daniel Riolo n’est pas réellement étonné des commentaires qui ont accompagné le forfait de Franck Ribéry pour le Mondial 2014, mais il n’est pas non plus effondré par le forfait du joueur du Bayern Munich. Pour lui, Ribéry n’a jamais été décisif chez les Bleus et surtout il marque la fin d’une époque en équipe de France, ce qui Riolo ne regrette pas du tout.

« En 2008, 2010, 2012, Franck Ribéry est passé au travers, comme toute l’équipe. En 2010, actif dans le fiasco de Knysna, il avait creusé un grand fossé par rapport au public français. Il a en plus longtemps symbolisé tout ce qu’on ne voulait plus voir en équipe de France. Ces derniers temps, loin d’avoir totalement renoué le lien avec le public français, il avait au moins entretenu cette idée qu’il était devenu essentiel à cette équipe. Peut-être qu’au fond, lui non plus n’avait jamais digéré Knysna. Une sorte de regret éternel qui pourrait nous conduire à une forme d’affection pour lui. Sans lui, rien ne dit que les Bleus seront moins forts puisqu’il n’a jamais tiré cette équipe dans une grande compétition. Deschamps est, à présent, face à une page blanche. Il doit trouver ses leaders, structurer son groupe. Son équipe n’a plus à avoir de pression. Elle est « neuve ». Evra mis à part, elle est libérée des fantômes de Knysna. Pas impossible que les supporters des Bleus aiment ça », fait remarquer le journaliste de RMC, qui a constaté comme tout le monde que sur les réseaux sociaux le forfait officiel de Franck Ribéry n’était pas considéré comme un drame, loin de là.

Share