Les footballeurs sont des proies reconnaît Lloris

Les footballeurs sont des proies reconnaît Lloris

Photo Icon Sport

Au rassemblement de l’équipe de France et à la première conférence de presse qui en a découlé, impossible de passer outre les questions sur l’affaire de la sextape, qui concerne directement Mathieu Valbuena et Karim Benzema, tous deux absents et désormais interdits de se côtoyer dans un même lieu. Une première décision de justice pas anodine quand il s’agit de deux internationaux français plus que réguliers ces dernières années. Capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris a été interrogé sur cette situation quelque peu inédite, même si le portier tricolore n’y est pas directement confronté, le sportif et les matchs à venir prenant le pas. 

« Actuellement nous sommes concentrés sur la double confrontation et je ne dis pas ça pour cacher quoique ce soit, je le dis honnêtement, le collectif et l'Equipe de France c'est plus important que tout... Concernant cette histoire, on espère que ça se règlera au plus vite et qu'on retrouvera Karim et Valbu le plus rapidement possible. Il faut rester à sa place, il y a une justice qui fera son travail, mais connaissant les deux joueurs –ce sont deux personnes différentes, mais attachantes- c'est délicat et surprenant de les voir dans ce genre de situation », a expliqué le dernier rempart de Tottenham sur RTL, avant de parler un peu plus généralement du milieu du football, et des problèmes auxquels les joueurs doivent désormais faire attention. 

« Je pense comme dans tout milieu où il y a de l'argent qui circule, après ça ne date pas d'aujourd'hui. La famille, c'est notre famille, on ne peut pas la changer, mais lorsque ce sont les amis on peut avoir ce choix à faire mais c'est délicat de parler de choses que l'on ne maitrise pas, des choses auxquelles nous ne sommes pas confrontés. Le joueur de foot est une proie en dehors de son métier, après, chacun son style de vie mais une nouvelle fois, on a tous des personnalités différentes. La seule chose qui nous unit c'est le ballon rond et le fait de porter le même maillot, de partager les mêmes valeurs, mais après en dehors du foot on a tous été élevés d'une façon différente, dans des milieux différents, c'est la beauté également du football, c'est ce qui permet de nous unir et de nous réunir », a expliqué un Hugo Lloris qui sait aussi que la médiatisation à outrance des footballeurs ne pardonne pas le moindre faux pas. 

Share