La surréaliste polémique Evra-Lizarazu

La surréaliste polémique Evra-Lizarazu

Photo Icon Sport

En attendant le match d’ouverture des Bleus ce dimanche face au Honduras, il ne faut visiblement pas grand-chose pour créer un début de polémique. C’est après le match gagné par la France face à la Jamaïque (8-0) dimanche soir à Lille que des reproches sont tombés sur Bixente Lizarazu. Le consultant de TF1 s’est même fait reprendre de volée par Christophe Dugarry et Daniel Bravo, qui ont eux la parole sur Canal +, pour le fait de ne pas avoir prononcé une seule fois le nom de Patrice Evra pendant ses 90 minutes d’antenne. L’ancien arrière gauche des Bleus, qui fait partie des nombreux consultants qui n’apprécient guère son successeur à ce poste, a en effet soigneusement éviter de citer Evra, y compris quand celui-ci touchait le ballon, était dans les actions, ou avait réalisé une passe décisive comme sur le but de Matuidi. 

« Cela ne se fait pas. Son boulot, c’est de commenter le match et de citer tous les joueurs. Je ne suis pas d’accord avec la démarche », a expliqué Dugarry, ancien coéquipier de Lizarazu, tandis que Bravo a carrément dénoncé un comportement « un peu puéril et pas très professionnel ». Dans les colonnes de L’Equipe, Lizarazu n’a clairement pas voulu relancer la polémique, bottant clairement en touche. 

« Je ne fais pas la comptabilité des gens que je cite. Contre la Jamaïque, j’ai beaucoup parlé de Giroud, Benzema, et Matuidi, car c’est le match qui décide. Le temps de parole n’est pas le même pour tout le monde. Mais bon, il ne se passe rien, alors on fait du buzz pour du buzz », a expliqué celui qui est consultant pour L’Equipe, TF1 et RTL, et qui commence donc la Coupe du monde avec tout de même un premier accroc. 

Share