Arménie – France : les notes des Bleus

Arménie – France : les notes des Bleus

Photo Icon Sport

Mandanda 7 : Un match dans la lignée de ce qu’il a réalisé contre le Portugal. Une sortie salvatrice dans les pieds, quelques ballons aériens, deux parades sur les cotés, un peu de tout et toujours bien fait. 

Jallet 4 : Inhabituellement imprécis techniquement, le latéral lyonnais a joué long, un peu trop souvent, et sans réussite. Des relances hasardeuses dont une pleine axe dans la surface sur un adversaire.

Varane 6,5 : Toujours aussi impérial, il a été peu sollicité, mais a su s’interposer et prend même plaisir à monter balle au pied. Devenu plus jeune capitaine de l’histoire de l’équipe de France. 

Mathieu 5 : Une relance propre, à l’image de sa passe sur Gignac sur le premier but et une prise de risque limitée derrière. Toutefois, son grand gabarit a laissé de la marge pour les vifs attaquants arméniens, qui se sont joués de lui à plusieurs reprises en première période. 

Digne 4 : Patrice Evra a de beaux jours devant lui. Très sollicité en début de match, le Parisien n’est pas parvenu à passer une seule fois malgré plusieurs ballons de débordement. Des ballons perdus dans la transmission, peu d’influence sur le jeu, et ce n’était que l’Arménie en face... 

Schneiderlin 5,5 : Présent dans la récupération, le joueur de Southampton a joué propre et physique, ce qui a permis de gratter pas mal de ballons. Dans ses transmissions, il doit toutefois jouer vers l’avant pour éviter d'endormir le jeu.

Matuidi 5,5 : Moins présent que contre le Portugal, le Parisien a toutefois fait preuve d’un bel abattage et de quelques récupérations sur des ballons à la lutte. Peu de projection vers l’avant pour un joueur qui évoluait quelque peu avec le frein à main. 

Sissoko 4,5 :  Un peu perdu sur son côté droit, le joueur de Newcastle n’a pas réellement pesé, et n’a pas non plus été impliqué sur les actions offensives de son équipe. 

Payet 5,5 : Sa confiance est palpable et cela se voit dans ses prises de balle et ses contrôles. Il a tenté de se rendre disponible et de varier les attaques françaises, sans trouver la passe qui tue malgré plusieurs tentatives. 

Rémy 7 : Grosse envie et grosse présence physique, ce qui s’est traduit par un début de match tonitruant. Habile dos au but, buteur et passeur, il a également trouvé le poteau et a montré qu’il était toujours le joker offensif capable de faire la différence. 

Gignac 7,5 : Quel retour pour APG, qui a marqué, une fois, et fait marquer, deux fois. En plus de cela, s’ajoute une motivation évidente, une envie de bien faire, et une propreté agréable dans les remises et les transmissions, à l’image de son ouverture qui a permis à Rémy de trouver le poteau. 

Share