Après Pays-Bas - France, Lama est sans pitié pour Mandanda

Après Pays-Bas - France, Lama est sans pitié pour Mandanda

Photo Icon Sport

Peu sollicité, Steve Mandanda a pourtant encaissé deux buts lors du match amical entre les Pays-Bas et l'équipe de France vendredi (2-3). Le premier inscrit de la main par Luuk De Jong sur lequel le portier français ne rien.

Puis le deuxième signé Ibrahim Afellay, totalement oublié à l'entrée de la surface sur corner. Une erreur que Bernard Lama attribue au Marseillais. « Son rôle est de veiller à ce qu’il y ait toujours un joueur à la limite de la surface de réparation pour empêcher ce genre de passes en retrait comme sur le second but. Ce n’est pas normal, c’est aussi son rôle », a commenté l'ancien international français sur le site de France Football, avant de souligner l'importance de Mandanda… sur le banc et derrière le titulaire Hugo Lloris.

« Lloris ne s’est jamais planté chez les Bleus. Il a fait son trou en Angleterre. Pour sortir un gardien titulaire, il faut vraiment qu’il ne soit pas bon. Ce n’est pas le cas, a expliqué Lama. Mandanda, cette saison, a élevé son niveau en club, que ce soit techniquement avec son jeu au pied qui s’est nettement amélioré, mais aussi dans son côté leadership. C’est une très bonne chose. »

Mandanda dépendant de Lloris

« Dans cette équipe de France, il faut qu’il y ait des anciens avec de la personnalité. Il a son rôle à jouer puisqu’il fait partie de cette équipe depuis un moment, a-t-il ajouté. C’était un peu mon cas de figure à mon époque. Lloris a donc maintenu son niveau, même si les performances de Mandanda sont beaucoup plus visibles ces derniers mois. » En résumé, le capitaine de l'Olympique de Marseille devra se contenter de son statut de numéro 2 tant que Lloris ne faiblira pas.

Share