Mondial 2022 : Said Benrahma et l'Algérie exhortent la FIFA à trancher

Mondial 2022 : Said Benrahma et l'Algérie exhortent la FIFA à trancher

Icon Sport

En Algérie, la pilule ne passe pas trois semaines après le dénouement cruel du barrage retour face au Cameroun. A l'instar de Said Benrahma, on reste suspendu à la décision de la FIFA, étant convaincu des torts de l'arbitre du match.

L'espoir fait vivre et, en Algérie, il permet pour l'instant de conserver intacts les rêves de coupe du monde 2022. Depuis la défaite lors du barrage retour face au Cameroun, plus que le scénario du match ce sont les décisions arbitrales qui sont dures à accepter. On estime que M. Bakary Gassama, l'arbitre gambien du match, a une trop grande influence dans l'élimination algérienne. C'est ainsi que la fédération algérienne a déposé un recours auprès de la FIFA pour contester le résultat de ce match. Une démarche qui a peu de chances d'aboutir mais qui maintient un espoir pour les supporters et les joueurs comme c'est le cas de l'attaquant de West Ham, Saïd Benrahma.

Benrahma attend le verdict de la FIFA 

L'ancien niçois et angevin estime la démarche de son pays totalement légitime et nécessaire. Le joueur de West Ham ne digère pas les décisions arbitrales et attend avec impatience la décision de la FIFA sur ce match. « C’était un peu dur. On attend le verdict de la FIFA dans ce dossier. Ceux qui ont suivi la rencontre ont pu voir les erreurs d’arbitrage. C’est difficile de perdre de cette manière et de ne pas se qualifier. S’il n’y avait pas eu ces fautes, nous aurions accepté la situation et la défaite. Il y a beaucoup d’amertume », a t-il indiqué au micro de Bein Sports. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Benrahma (@saidbenrahma11)

Toutefois, il reste lucide et admet qu'il acceptera le verdict de l'instance mondiale quoi qu'il arrive. « Nous avons donné le meilleur de nous-même. Après quatre années de travail acharné, tout s’envole de cette façon. C’est dur à digérer. Mais c’est le football. Si le verdict de la FIFA n’est pas en notre faveur, il faudra se tourner vers le futur. Nous allons encore travailler et essayer de se qualifier à la Coupe du Monde », a t-il ajouté. De toute manière, le joueur de 26 ans a déjà rebondi avec son club de West Ham, lui qui verra les demi-finales de Ligue Europa après la qualification des Hammers jeudi dernier sur la pelouse de l'OL.