Mondial 2022 : La forme d'Eden Hazard fait scandale en Belgique

Mondial 2022 : La forme d'Eden Hazard fait scandale en Belgique

Icon Sport

L'équipe de Belgique a été battue (1-2) par l'Égypte pour son dernier match avant le Mondial 2022. Et Eden Hazard se retrouve pris dans une polémique internationale.

Avant d’affronter le Canada mercredi prochain pour son entrée en lice dans la Coupe du Monde 2022, l’équipe de Belgique s’est offert un dernier galop d’essai vendredi face à l’Égypte. Et c’est peu dire que les Diables Rouges ont déçu leurs supporters, notamment Eden Hazard apparu à court de forme et totalement à côté de la plaque alors que bien évidemment les Belges comptent sur lui. 24 heures plus tard, le joueur du Real Madrid se fait démolir, notamment dans son propre pays où une photo diffusée par le compte officiel de la Fédération belge sur les réseaux sociaux a mis le feu aux poudres. Sur cette image diffusée à la mi-temps du match contre l’Égypte, on peut penser qu’Eden Hazard a quelques kilos en trop à en voir ses formes arrondies sous le maillot de la sélection nationale. Et si la presse n’a pas trop voulu tirer à boulets rouges, sans toutefois ménager le joueur madrilène, à côté de la plaque, les fans belges ont été virulents.

La fédération belge place Eden Haard dans de sales draps

Et en réponse au message initial de l’équipe de Belgique, cela s’est déchaîné contre Eden Hazard. « S’il vous plaît faites sortir Hazard du terrain », « Pas très fit Hazard », « CDM des vétérans. Les différents Ecolos n'ont rien à craindre, ils reviendront vite en Belgique et donc pas trop de pollution », les remarques caustiques sont nombreuses et la presse espagnole s’y met aussi, prenant fait et cause pour le Real Madrid qui a mis le joueur belge au placard. « Son visage le montre également avec un excès de graisse, plus que de coutume chez un footballeur d'élite du Real Madrid qui va disputer une Coupe du monde », écrit Aritz Gabilondo, journaliste du quotidien sportif espagnol proche des Merengue. Le média belge Le Soir résume la situation en un seul titre : « Les Diables inquiètent et Eden Hazard encore plus ». Avant d'espérer gagner le Mondial au Qatar, Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique, a visiblement un peu de travail.