CdM : Lionel Messi n'est plus le seul dieu en Argentine

CdM : Lionel Messi n'est plus le seul dieu en Argentine

Icon Sport

Samedi, l'Argentine a souffert plus que prévu face à l'Australie notamment en fin de match. Elle a finalement tenu son succès 2-1 et sa qualification pour les quarts de finale. Si Lionel Messi a eu un rôle prépondérant, un autre homme a su se distinguer dans les derniers moments.

La promenade de santé annoncée n'a jamais eu lieu pour l'Argentine samedi soir. Favorite face à la surprise australienne, l'Albiceleste a finalement peiné pour rejoindre les Pays-Bas en quart de finale de la coupe du monde 2022. La fin de match était même stressante pour les supporters argentins avec une réaction d'orgueil de l'Australie couplée à l'inefficacité des coéquipiers de Lionel Messi. Le succès 2-1 n'a tenu qu'à un fil sur les dernières minutes et le soulagement était palpable chez les hommes de Lionel Scaloni.

Otamendi reconnaissant envers Emiliano Martinez

La victoire de l'Argentine est marquée du sceau de Lionel Messi. La Pulga a mis les siens sur la bonne voie en ouvrant le score avant de mettre au supplice la défense des Socceroos dans la suite de la rencontre. Il a été élu homme du match par la FIFA pour sa performance. Néanmoins, un nom revenait dans la bouche des Argentins juste après le coup de sifflet final et ce n'était pas le sien. Il s'agissait plutôt d'Emiliano Martinez, auteur d'un arrêt décisif à la dernière minute devant le jeune Garang Kuol. Nicolas Otamendi a traduit le sentiment des Argentins envers le gardien d'Aston Villa.

« J’avais des crampes au mollet, j’avais besoin de m’allonger... et aussi de le remercier. Je lui ai dit : « Je t’aime, je t’aime à la folie, ta parade est incroyable ! » Toute l’Argentine a dû penser la même chose, il nous a sauvés d’une égalisation. Ne pas encaisser ce genre de but, ça se fête comme un triplé ! », a t-il confié ému devant les journalistes. Un réflexe salvateur et magnifique que le principal intéressé définit comme « un moment qui restera à jamais gravé dans sa mémoire ». Lionel Messi ne devrait pas être rancunier, lui qui conserve son rêve de devenir champion du monde. Cela le rassurera aussi sur le niveau de ses partenaires, lesquels ne dépendent pas toujours de lui à 100% fort heureusement pour l'Argentine.