Brésil : Neymar blessé, le médecin de la Seleçao prend la parole

Brésil : Neymar blessé, le médecin de la Seleçao prend la parole

Sorti sur blessure lors de la victoire du Brésil contre la Serbie à l’occasion de la première journée de la Coupe du Monde 2022, Neymar souffre d’une entorse de la cheville droite. Une très mauvaise nouvelle pour la suite de la compétition…

On dirait bien que Neymar est maudit… Déjà gravement blessé avec le Brésil pendant la Coupe du Monde 2014, l’attaquant du PSG est en train de vivre la même déconvenue au Qatar. Puisque ce jeudi soir, à l’issue de l’entrée en lice réussie du Brésil contre la Serbie grâce à un doublé de Richarlison (2-0), Neymar peut déjà craindre le pire pour la suite de la compétition. Sorti sur blessure après que sa cheville ait tournée dans un choc avec Milenkovic dans le dernier quart d'heure de jeu, Neymar soufre d'une entorse de la cheville droite, d’après les dires du médecin de la Seleçao. « Il faut attendre 24-48h. C’est trop tôt pour évoquer un diagnostique. On va l’observer, comme Danilo, lui aussi victime d’une entorse. Neymar est resté une dizaine de minute sur la pelouse avec cette entorse avant de sortir… », a noté Rodrigo Lasmar, le médecin de la sélection brésilienne, qui espère que le joueur du PSG n’a pas aggravé sa blessure en tentant de continuer malgré l’entorse. Il s’agira désormais de savoir à quel stade se situe cette blessure.

En cas d’entorse de grade 1, la reprise est possible sous une à deux semaines. Dans le cas contraire, cela représente une absence des terrains pour plusieurs semaines, souvent de 3 à 6.  Si sa durée d'indisponibilité n’est pas encore connue, l’Auriverde pourrait bien avoir joué ses dernières minutes en Coupe du Monde ce jeudi soir… À moins que le Brésil aille loin et qu’il arrive à se soigner en un temps record, mais cela est loin d'être gagné pour la star du PSG... De son côté, Tite s'est montré d'un optimisme à tout épreuve, assurant que Neymar rejouerait dans cette Coupe du monde et qu'il ne fallait pas s'inquiéter de sa blessure.