TV : Une alliance LFP-Amazon, Daniel Riolo balance

TV : Une alliance LFP-Amazon, Daniel Riolo balance

Icon Sport

Diffuseur d’une grande partie de la Ligue 1 depuis le début de la saison, Amazon fait l’unanimité chez les observateurs du foot français.

Qualité des retransmissions, consultants, journalistes, le géant du e-commerce américain a tout bon pour le moment dans sa couverture de la Ligue 1. Ce samedi, Amazon a toutefois essuyé quelques critiques lors de sa retransmission du derby entre Lens et Lille. En effet, Prime Video a assumé son choix de ne pas diffuser les images de l’envahissement de la pelouse à la mi-temps du match. Une grosse erreur selon Daniel Riolo, qui estime qu’un diffuseur tel que Canal + ou Amazon se doit de tout montrer et de tout analyser. Le consultant de RMC a profité de ce débat pour glisser quelques dossiers sur la LFP, dont l’influence sur le recrutement des journalistes chez Amazon aurait été conséquente.

Daniel Riolo tacle Amazon et la LFP

« J’ai pris conscience au moment du match Lens-Lille que ceux qui bossent sur Amazon ont changé de métier. Le fait même que ce soit chez Amazon qui n’est pas réellement un média mais simplement un diffuseur, nous n’étions pas du tout dans une démarche journalistique et d’information. Ils sont là pour montrer le match et raconter une histoire. Je me souviens avoir ironisé pendant des mois avec BeInSports et son écriture positive de la Ligue 1. Amazon, c’est encore une étape supérieure, les journalistes te disent carrément que ce n’est pas à eux de montrer les incidents (…) Il faut savoir que la LFP a largement contribué au recrutement d’Amazon, la ligue ne chouchoute que ce diffuseur, les autres n’existent plus » a balancé Daniel Riolo, qui estime par ailleurs que Prime Video a désormais la bénédiction absolue de la Ligue de Football Professionnel, bien plus en tout cas que Free et Canal +, les autres acteurs télévisuels du foot français jusqu’en 2024.