TV : Pierre Ménès « a tout perdu », ses tristes révélations

TV : Pierre Ménès « a tout perdu », ses tristes révélations

Icon Sport

Invité de Cyril Hanouna, Pierre Ménès a confié qu'il était toujours très touché par son départ de Canal+, et avoue avoir toujours du mal à digérer les évènements intervenus suite aux révélations sur son comportement.

Pierre Ménès a réussi à faire le buzz cette semaine en invitant Eric Zemmour pour parler football, et c’était probablement volontaire au moment où l’ancien sniper de Canal+ lance son propre média. Mais malgré cela, il est clair que le feuilleton du printemps et sa mise à l’écart par la chaîne cryptée, après la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope je suis une journaliste » réalisé par Marie Portolano, l’a sérieusement touché. Après un passage désastreux en matière de communication chez Cyril Hanouna en février dernier, au lendemain des révélations sur son comportement à l’égard de plusieurs journalistes, Pierre Ménès est revenu dans cette même émission. L’occasion pour lui de reconnaitre que toute cette séquence n’était pas si facile que cela à vivre, même s’il a toujours tenté de faire face aux critiques et aux attaques sur les réseaux sociaux, lui qui était le maitre de Twitter.

Face à Cyril Hanouna, Pierre Ménès a reconnu que tout n’était pas rose pour lui. « Si j’étais triste de partir de Canal+ ? Oui, et je suis toujours triste. Bien sûr que ça me manque. Le Canal Football Club, c’était ma vie pendant 11 ans. Ce rituel d’arriver le dimanche à 13 heures, de regarder les matchs dans la loge avec ceux qui arrivaient au compte-gouttes, avec Laure (Boulleau) qui arrivait toujours plus tôt, Hervé était lui aussi là plus tôt, mais il préparait l’émission et ne regardait pas les matchs avec nous. Oui ça me manque, mais depuis trois semaines je suis bien occupé (…) Moi ce sont clairement les réseaux sociaux qui ont eu raison de mon contrat avec Canal+ et des contrats publicitaires que j’avais et que j’ai tous perdus (…) Les mois qui ont suivi ont été très difficiles car je ne comprenais pas que ce qui m’arrivait », a confié l’ancien consultant du Canal Football Club.