TV : Amazon est dans le game, Canal + s'inquiète

TV : Amazon est dans le game, Canal + s'inquiète

Icon Sport

Lundi matin, Canal + a fait le choix de boycotter l’appel d’offres lancé par la Ligue de Football Professionnel… au contraire d’Amazon.

Comme cela était fortement pressenti, le géant américain du web a répondu à la consultation de la LFP. Malheureusement pour Vincent Labrune et pour les clubs de Ligue 1, le prix de réserve fixé par l’instance du football français n’a pas été atteint par Amazon, pas plus que par DAZN et Discovery. En revanche, cela prouve officiellement que l’entreprise dirigée par le milliardaire Jeff Bezos est intéressée par les droits télévisuels de la Ligue 1. De quoi faire planer une sérieuse menace sur Canal +, au moment où la chaîne cryptée est autorisée à négocier de gré à gré avec la LFP pour tenter de récupérer des droits et notamment l’affiche du dimanche soir.

« Le scénario n'est pas défavorable à Canal+ qui milite depuis longtemps pour un appel d'offres complet » a fait savoir Christophe Lepetit, économiste du sport, interrogé par Europe 1. Et de poursuivre « Avec cet appel d'offres infructueux, Canal+ reste en position en force pour négocier de gré à gré avec la LFP. Le fait que DAZN et Amazon aient fait part de leur intérêt crée peut-être aussi une petite zone de risque et d'inconfort pour Canal+ qui peut, dans un scénario où la LFP saurait négocier habilement, voir les droits de la Ligue 1 lui échapper ». Reste maintenant à voir quel sera le choix de la Ligue de Football Professionnel, qui dispose de trois options : lancer un second tour d’appel d’offres en incluant cette fois tous les lots, négocier en direct avec Canal + sur les bases de l’offre orale formulée par Vincent Bolloré il y a quelques semaines (590 ME + 100 ME de bonus) ou négocier de gré à gré avec les trois acteurs ayant manifesté un intérêt lundi.