Droits TV : Vincent Duluc ne veut pas du grand méchant Amazon

Droits TV : Vincent Duluc ne veut pas du grand méchant Amazon

Icon Sport

Dans un communiqué publié lundi soir, la LFP a qualifié « d’infructueuse » la consultation relative aux droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Un appel d’offres boycotté par Canal + et BeInSports, lesquels souhaitent négocier directement de gré à gré avec la LFP. En revanche, Amazon, Discovery et DAZN ont déposé des offres. Malheureusement pour Vincent Labrune et les présidents de Ligue 1, ces offres n’ont pas atteint le prix de réserve fixé par l’instance du foot français. A la sortie du siège de la LFP lundi soir, un participant aux différentes réunions a toutefois jugé très « intéressante » la proposition d’Amazon, avec qui des discussions pourraient être menées dans les prochaines heures. Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, Vincent Duluc a émis son avis au sujet de la possible arrivée du géant américain dans le football français.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le journaliste de L’Equipe n’a aucunement l’intention de s’abonner à Prime Video pour visionner sa chère et tendre Ligue 1. « Je n’ai pas envie d’un monde qui soit dominé par Amazon, c’est une vision politique, économique et sociétale. Je ne veux pas voir Amazon dominer le monde, et c’est quand même son intention. Forcément, j’ai de gros freins par rapport à ça. Au vu de son modèle économique, on sait très bien qu’Amazon ne mettra jamais 500 ME sur les droits télévisuels de la L1 en France. J’ai des tas d’amis qui ont décroché du foot cette année car il fallait 4 abonnements pour suivre une semaine de foot. S’il y a de la Ligue des Champions et de la Ligue 1, il fallait 4 abonnements. Mais si tout était sur une seule et unique chaîne, les consommateurs sont prêts à payer » a lancé le consultant, pour qui l’arrivée d’Amazon dans le paysage audiovisuel français ne serait pas une bonne nouvelle.