Pauleta et le « désir refoulé » d’Aulas

Pauleta et le « désir refoulé » d’Aulas

L’ancien attaquant du PSG a lancé quelques piques au président de Lyon, qui avait failli l’enrôler à l’été 2006.

Dans le livre « Merci Pauleta » à paraître ce jeudi, l’« Aigle des Açores », plutôt conventionnel dans ses propos lorsqu’il était joueur, n’y est pas allé de main morte avec Jean-Michel Aulas, l’homme qui lui avait offert un pont d’or pour rejoindre l’Olympique Lyonnais en 2006, obligeant le SG à s’aligner sur cette proposition financière. « Je pense qu'au fond de lui, ce qu'il aimerait, c'est diriger le PSG. Il en parle beaucoup. Pour un type qui a un tel ego, Lyon est trop petit. Il lui faut une ville à sa mesure. Il lui faut la capitale. A Lyon, cela devient trop confiné pour lui (...) son désir refoulé, c'est d'être au PSG », assure ainsi le néo-retraité des terrains, prenant pour exemple la vraie-fausse arrivée de Fred l’hiver dernier et les propos un poil condescendants du président de l’OL (« Je préfère qu'il reste en France. On a besoin d'avoir un grand club à Paris. Pour que le PSG se développe, il lui faut des grands joueurs », avait alors  déclaré Aulas). « C’est lui qui nous dit si l'on doit prendre tel ou tel joueur », stigmatise ainsi Pauleta, qui a déclenché une réaction prévisible chez le septuple champion de France. « On s’étonne qu’un garçon aussi intelligent ait pu tenir de tels propos », a fait savoir l’OL dans les colonnes du Parisien.