OM : Gros et fragile ? Mandanda encaisse sans rien dire

OM : Gros et fragile ? Mandanda encaisse sans rien dire

Photo Icon Sport

Questionné sur son nouveau retour de blessure du côté de l'Olympique de Marseille, Steve Mandanda a tenu à se défendre... sans trop en faire.

En moins d'un an, Steve Mandanda est passé quatre fois par la case infirmerie à cause d'une blessure musculaire. Des rechutes loin d'être anodines à 33 ans qui ont poussé le gardien marseillais à réclamer une réunion avec son staff après son problème à la cuisse contre Nîmes à la fin du mois d'août. De retour sur les pelouses de Ligue 1 depuis mercredi, et la victoire de l'OM face à Strasbourg (3-2), le champion du monde français avoue avoir pris son temps avant de revenir, afin d'oublier pour de bon ses nombreux pépins physiques.

« Je me sens bien, j’ai pris le temps avec le staff pour revenir à 100 %, c’est pour ça que j’ai joué mercredi, car j’étais à 100 %. Je me suis bien senti après un mois et demi d’arrêt c’était important de retrouver le stade, la compétition, de renouer avec la vie de groupe. Un surpoids ? Quand ça se passe moins bien, on trouve tout ce qu’on a à dire pour critiquer, ça fait partie du milieu, il faut faire avec. C’est agaçant, mais ça ne m’a pas affecté. C’est l’impression que ça a donnée en tout cas. Je ne suis pas un habitué des blessures, forcément on se pose la question du pourquoi du comment. Le but c’était de bien cicatriser d’abord et de renforcer les ischios c’est ce qui a été fait. Ça fait onze ans que je suis là, j’ai enchaîné pas mal de rencontres, je ne suis pas un habitué de la salle de soins. Mais bon c’est comme ça, quand on a des éloges dans les journaux on ne dit rien, quand il y a des critiques, on prend et on ne dit rien », a lancé, en conférence de presse, El Fenomeno, qui souhaite donc rassurer le peuple marseillais à propos de son état de santé. Autant dire qu'il aura à cœur de faire taire toutes les critiques lors du choc de dimanche soir contre Lille.