LFP : Fin du huis clos pour l'OM, amende pour l'OL

LFP : Fin du huis clos pour l'OM, amende pour l'OL

Photo Icon Sport

Réunie le 13 février, la Commission de Discipline de la LFP a pris les décisions suivantes :

Quatre matchs de suspension, dont un avec sursis, pour Jemerson (AS Monaco).

Trois matchs de suspension pour Samuel Kalu (Girondins de Bordeaux).

Un match ferme pour Romain Hamouma (AS Saint-Etienne).

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle : Wesley Lautoa (Dijon FCO), Didier Ndong (EA Guingamp), Andrei Girotto (FC Nantes), Dante (OGC Nice), Thiago Silva (Paris Saint-Germain), Stefan Mitrovic (RC Strasbourg Alsace). La sanction prend effet à partir du mardi 19 février.

23e journée - Stade de Reims vs Olympique de Marseille du 2 février : Comportement des supporters de l’Olympique de Marseille. Usage d’engins pyrotechniques et déploiement d’une banderole : 15 000 € d’amende et fermeture de l’espace visiteur pour les rencontres de l’Olympique de Marseille disputées à l’extérieur pour deux matchs avec sursis.

22e journée - Olympique de Marseille vs LOSC du 25 janvier : Comportement des supporters de l’Olympique de Marseille (usage d’engins pyrotechniques, jets d’objets, envahissement de terrain). Après audition des représentants de l’Olympique de Marseille et lecture du rapport de l’instructeur, la Commission décide de lever la mesure conservatoire, de prononcer un match à huis clos total, précision faite que ce huis clos a déjà été purgé dans le cadre de la mesure conservatoire.

22e journée - Olympique Lyonnais vs Paris Saint-Germain du 3 février : Comportement des supporters de l’Olympique Lyonnais. Usage d’engin pyrotechnique : 3 000 € d’amende pour l’Olympique Lyonnais. Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engin pyrotechnique. Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.