L1 : Un foot sauvage, Laborde s’excuse, pas Diony !

L1 : Un foot sauvage, Laborde s’excuse, pas Diony !

Photo Icon Sport

Si la France a tout de même plutôt bien respecté le confinement, le pays entier s’étant mis en pause notamment en ce qui concerne les sports collectifs, le déconfinement a parfois donné lieu à quelques excès.

Dans différents quartiers, des matchs de football improvisés via les réseaux sociaux ont totalement débordé certains organisateurs, qui n’avaient pas prévu un tel succès et le réel « manque » des passionnés de ballon rond. Cela a été le cas récemment à Mont-de-Marsan, dans la foulée de l’annonce du déconfinement. La police a du intervenir pour faire cesser cette grande partie de football qui n’est bien évidemment pas autorisée en cette période de crise sanitaire. Mais la surprise a été de constater la présence de deux joueurs de foot professionnels issus de la ville des Landes. Il s’agit des attaquants de Montpellier Gaëtan Laborde et de Saint-Etienne Loïs Diony.

Bien évidemment, c’est une mauvaise publicité pour ces personnalités de la ville, qui n’ont clairement pas montré l’exemple sur le coup. Laborde s’en est excusé sur les réseaux, même s’il a attendu que la presse révèle ce manquement pour le faire. L’ancien bordelais a tenu à faire savoir qu’il pensait simplement « se dégourdir les jambes avec quelques amoureux du football après de longues semaines sans ballon », et a été surpris par l’ampleur du rassemblement par la suite. Son de cloche totalement différent pour Loïs Diony, pour qui la crise sanitaire n’implique visiblement pas de mesures spécifiques. L’attaquant de l’ASSE a préféré faire dans la provocation : « Rien n’est sauvage, tout est permis surtout ici », a balancé l’attaquant de 27 ans, qui a mis en furie la maire de la ville, ce dernier lui rappelant que tout n’était pas permis à l’heure actuelle en France justement.