L1 : Qui sont les « cons » en Europe ? Courbis a la réponse

L1 : Qui sont les « cons » en Europe ? Courbis a la réponse

Photo Icon Sport

Tandis que les principaux championnats européens fixent les dates de la reprise, la Ligue 1 est arrêtée. Pour Rolland Courbis, les autorités ont fait n'importe quoi.

La Bundesliga dispute actuellement sa 27e journée, une semaine après avoir repris, et on connaît désormais les dates probables de reprise en Espagne, en Italie, au Portugal, dans plusieurs pays de l’Est, tandis que les entraînements ont repris en Premier League. Mais en France, depuis plusieurs semaines, on a mis la Ligue 1 à l’arrêt de manière définitive. Evoquant cette situation forcément compliquée pour notre Championnat, Rolland Courbis estime comme d’autres que la décision a été prise beaucoup trop rapidement par le Premier Ministre, lequel a probablement été mal conseillé. Et Coach Courbis de livrer sa pensée avec sa faconde habituelle.

Le consultant de RMC estime que finalement la France risque de payer cette décision, selon lui, beaucoup trop précoce, ce qui désormais saute aux yeux. « Le Premier ministre n’a pas pu prendre sa décision le 28 avril sans avoir dialogué avec les représentants de notre football. Forcément avec Noël Le Graët. Le 28 avril il fallait décider de ne rien décider. Ce n’était pas sorcier. C’est impatience je ne la comprends toujours pas. Intellectuellement je dois être en dessous de la moyenne. Aujourd’hui on devrait être en train d’attendre pour savoir si on reprend. Il y aura la fête de la musique le 21 juin et tu n’auras pas le football. Comme pour le reste, on aurait dû attendre le 28 mai pour décider. Et puis j’ai quand même l’impression que depuis une vingtaine de jours, les chiffres tous les jours nous permettent d’être optimistes. Imaginons que ce virus dans 8-10 jours a disparu, une fois de plus on va être les cons », a fait remarquer Rolland Courbis, agacé de voir que la Ligue 1 s’est arrêtée probablement trop vite si l’on regarde ce qu’il se passe ailleurs en Europe.