L1 : Le système du foot est pourri, Mediapro en est la preuve

L1 : Le système du foot est pourri, Mediapro en est la preuve

Photo Icon Sport

Alors que le football français traverse une grave crise, certains acteurs de la Ligue 1, comme Christian Gourcuff, l’entraîneur du FC Nantes, estiment que ce krach était prévisible.

Ces derniers jours, la LFP et Mediapro ont lancé un bras-de-fer à plusieurs centaines de millions d’euros… Si le groupe sino-espagnol n’a pas payé la deuxième traite du mois d’octobre avant de demander une renégociation du contrat des Droits TV, la LFP, elle, a refusé un délai de paiement tout en mettant Mediapro en demeure. Une crise qui s’annonce d’ores et déjà longue. Mais le football français était prévenu, comme l’explique Christian Gourcuff.

« Cela fait longtemps que je réfléchis à la société. On est dans la spéculation. Regardez les transferts. On est dans une spirale de spéculation, d’emprunts. On est dans un domaine qui aurait pu être anticipé. Début août, une connaissance dans le milieu de l’audiovisuel m’avait dit que ça n’irait pas au-delà de Noël. Le monde du foot, et pas que, est dans la spéculation. On est dans l’emprunt perpétuel, toute la société est comme ça. Ce n’est pas parce qu’on gagnera moins qu’on jouera moins bien. Quand vous avez 100 euros, vous dépensez 100 euros, vous ne spéculez pas sur le fait de pouvoir gagner 300 euros. Si vous êtes dans ce registre, ça peut être difficile à un moment. Ça dépasse le cadre du foot. Des financiers sont à la tête de tout. Mediapro ? Tout cela aurait pu être anticipé et les Italiens l’avaient fait. Je ne sais pas comment ça s’est passé en France, mais le constat est là, avec la volonté de gagner toujours plus. Je crois beaucoup à la morale et à l’éthique. Chaque saison, ma femme s’abonne pour suivre les rencontres et j’ai vu toute la difficulté qu'elle a eu pour s’abonner. Je pense qu’il n’y avait pas eu d’anticipation parce que le jour même du match à Bordeaux, il fallait regarder comment prendre son abonnement », a lancé, en conférence de presse, le coach de Nantes, qui sait que Mediapro n’avait pas réussi à récupérer les Droits TV de la Série A il y a deux ans à cause d’un manque de garanties financières. Un gâchis qui va faire mal aux clubs français...