L1 : Ce sondage pulvérise le rêve secret de la Ligue 1

L1 : Ce sondage pulvérise le rêve secret de la Ligue 1

Photo Icon Sport

Les clubs de Ligue 1 espèrent pouvoir reprendre rapidement l'entraînement afin que le Championnat reparte le plus vite possible. Mais un sondage brise ce rêve.

Regardant ce qu’il se passe en Allemagne, où les clubs ont repris l’entraînement en assurant une protection sanitaire maximale, les dirigeants de la LFP et des clubs de Ligue 1 rêvent d’un scénario similaire. L’idée de ces derniers est claire, vite retrouver le chemin du travail avant de reprendre le championnat dès que le feu vert des autorités politiques sera donné. Mais avant même le discours d’Emmanuel Macron, lundi soir, lequel aura probablement d’autres sujets à évoquer que celui de la L1, ce sont les résultats d’un sondage réalisé par Odoxa pour RTL qui vont faire pâlir les responsables du football français. Car pour les Français les choses sont claires et nettes, le football professionnel n’a aucun passe-droit à attendre, et les joueurs devront attendre comme tout le monde que le confinement soit levé pour se remettre au travail.

63% des Français prendraient très mal une décision du Gouvernement qui permettrait aux sportifs de bénéficier d’une mesure dérogatoire pour pouvoir se préparer. Et si l’on demande aux Français s’ils sont favorables à ce que les équipes de football puissent d’ores et déjà s’entraîner à huis-clos et par petits groupes, ils sont 60% à dire non ! La justification est évidente, la population estime que face aux mesures de confinement décidées pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, personne ne peut demander un passe-droit. « 70% considèrent que de telles mesures ne seraient pas dérogatoires mais qu’il s’agirait de privilèges », précise RTL. Nathalie Boy de la Tour, Didier Quillot, Nasser Al-Khelaifi, Jean-Michel Aulas et les autres sont prévenus, le football tricolore ne sera pas soutenu s’il veut imposer un retour trop rapide.