L'OM n'a peur de personne !

L'OM n'a peur de personne !
Le président de Marseille pense au titre, mais n'en fait pas son objectif principal. A l'OM, on reste prudent mais pas trop.

Ne pas se rater


C’est son président qui le dit, quand on est à l’Olympique de Marseille on n’a peur de personne. Et pourtant, Pape Diouf sait mieux que quiconque que le chaud public méridional commence à trouver le temps long puisque le club court après un titre national depuis 1992, seize longues années marquées par de nombreuses promesses rarement tenues. Mais cette fois, avec le maintien à son poste d’Eric Gerets, l’OM a peut-être trouvé la stabilité qui lui faisait souvent défaut. Sous la baguette du Belge, le club semble renouer enfin avec la rigueur, indispensable dans la quête d’un titre. " Il est très difficile de se projeter avant le début de la saison et d’asséner des vérités ou des évidences. Seule la compétition sera révélatrice de ce point de vue-là (…) peut espérer que l’équipe trouvera sa bonne mesure d’entrée car tout dépendra des premiers résultats. On se souvient que l’année dernière si notre saison a connu autant de hauts et de bas, c’est à cause d’un départ raté ", rappelait Pape Diouf sur OM-TV.

Lyon, toujours Lyon…


Après un recrutement ambitieux (Ben Arfa, Koné et Hilton pour ne citer qu’eux),  Marseille, qui débutera par un très délicat déplacement à Rennes, est en mesure de défier l’ogre lyonnais en course pour un huitième titre de rang. Pas si sur, selon le président de l’OM. " Je pense qu’il ne faut pas aller plus vite que la musique. Lyon a une petite avance sur quasiment tous les clubs français sportivement mais aussi économiquement et financièrement. Nous allons essayer de réduire au strict minimum la distance qui nous sépare aujourd’hui de Lyon ", tempère avec une joviale fausse modestie Pape Diouf. Habile dans l’exercice de la communication, ce dernier reconnaît quand même qu' " il n’y a aucune crainte lorsque l’on est à Marseille, c’est plutôt une manière réaliste de voir les choses. Quand on est président de l’OM, on n’a peur de rien, ni de personne. " Les supporters marseillais apprécieront.

Claude Dautel