Droits TV : Une mauvaise surprise signée Amazon ?

Droits TV : Une mauvaise surprise signée Amazon ?

Nouveau patron du football français en ce qui concerne les droits télés, Amazon va très rapidement se faire un nom.

Pour suivre les matchs, il faudra en effet être abonné à Amazon Prime. Mais les Français l’ont déjà montré, malgré leur passion pour leur championnat, ils ne sont pas prêts à miser forcément gros pour suivre leur équipe favorite, surtout si la nouvelle chaine est difficile à atteindre, ou trop onéreuse. Cela tombe bien, Amazon propose un tarif assez attractif pour ses programmes, puisque tout est accessible pour 49 euros par an. Toutefois, le géant américain a misé très gros sur le championnat de France de Ligue 1 et de Ligue 2, et compte proposer un contenu de qualité, tant par sa rédaction que par la technique. La preuve, Amazon a décidé de produire les images entièrement de son côté, et cherche pour cela une société spécialisée de qualité. HBS, producteur notamment de certaines Coupes du monde de football, est en tête des suffrages actuellement. Tout cela pourrait impliquer un surcoût pour les abonnés désirant suivre la Ligue 1 et la Ligue 2.

En effet, pour la première fois, L’Equipe laisse entendre qu’Amazon envisage d’augmenter son abonnement Prime. A priori, le tarif ne grimperait pas de manière vertigineuse, mais pour accéder au contenu de premier choix qu’est le football, et notamment les affiches du dimanche soir, l’ensemble du produit d’appel pourrait subir une « légère augmentation ». En tout cas, la réflexion est en cours du côté de la société américaine, qui tient surtout à fidéliser ses clients et en amener de nouveaux, plutôt que de se battre et négocier avec ses abonnés des tarifs au meilleur prix. L’idée est bien sûr de maintenir de potentiels acheteurs sur les plateformes de la chaine. Cela veut dire qu’il est hors de question d’arriver à des tarifs de 25 à 30 euros par mois, comme Téléfoot avait tenté de le pratiquer à son arrivée sur le marché. Ce sera plutôt aux alentours de 10 euros par mois, ce qui reste très raisonnable pour 80 % de notre championnat.