Ita : Balotelli blague avec le coronavirus, il se fait lyncher

Ita : Balotelli blague avec le coronavirus, il se fait lyncher

Photo Icon Sport

Officiellement suspendue jusqu’au 3 avril, la Série A n’est pas certaine de reprendre à la date annoncée. Ce qui fait notamment réagir Mario Balotelli, très bavard en cette période de pandémie du coronavirus.

Il y a quelques jours, l’attaquant italien de Brescia avait alerté les autorités compétentes sur la nécessité absolue de cesser le championnat. Et maintenant que la décision a été entérinée, voilà que l’ancien attaquant de l’Olympique de Marseille se retrouve dans une polémique dont il se serait bien passé sur les réseaux sociaux. Et pour cause, en live vidéo sur son compte Instagram, Mario Balotelli a fait la blague de trop sur la Juventus Turin et le coronavirus en indiquant que « la Lazio est forte mais ils ont dû remettre la Juventus en tête avant d'arrêter le championnat », faisant référence au fait que le championnat s’est arrêté juste après que la Juve ait repris la tête de la Série A au profit de la Lazio.

« J'ai immédiatement dit d'arrêter l'Italie et les gens se sont mis en colère. Si nous avions tout arrêté immédiatement, peut-être que maintenant nous en serions sortis. À ce rythme, nous aurons toujours le Coronavirus jusqu'en 2021. Il serait bon pour moi de ne pas attribuer le titre et de ne laisser personne rétrograder. Il faudrait faire monter deux équipes de Serie B et faire un championnat à 22 l'année prochaine. Je ne pense pas que ce sera possible de reprendre après le 3 avril » a poursuivi Mario Balotelli, dont la blague a toutefois froissé les supporters italiens. « J'ai fait une blague sur la Juve et les gens se sont fâchés. Mais pensent-ils vraiment que je me soucie de la Juve? Brescia est dernier. L'équipe de la Juventus est la plus forte et les fans de la Juventus devraient être heureux, il faut rire ».

La polémique a pris une telle ampleur en Italie que Brescia, le club dans lequel évolue Mario Balotelli, a été contraint de prendre position via un communiqué. « Brescia Calcio se démarque officiellement de ce que déclare Mario Balotelli, concernant des faveurs hypothétiques en Championnat de Serie A. (...) Ces insinuations sont strictement personnelles et elles ne sont en aucun cas imputables au club ». Même dans une période terrible pour son pays et pour l’Europe en général, en pleine crise sanitaire, Mario Balotelli arrive à se démarquer avec des polémiques dont il est certainement le seul à avoir le secret…