Real Madrid : Coup de théâtre pour l'avenir de Zidane

Real Madrid : Coup de théâtre pour l'avenir de Zidane

Icon Sport

Poussé dehors par Florentino Pérez, Zinedine Zidane a fait inverser la tendance en cette fin de saison. Et désormais, le Real Madrid lui propose d'être son Alex Ferguson.

Zinedine Zidane vient de passer une semaine parfaite. Qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions face à Liverpool et victoire dans le Clasico contre le Barça, le Real Madrid termine fort la saison. Si la manière et la solidarité avec son vestiaire ont toujours été au rendez-vous, les résultats sont là et le président de la Maison Blanche est totalement bluffé par la capacité de Zizou à rebondir à chaque fois qu’il est dos au mur. Au point de penser à un changement radical de stratégie concernant l’entraineur français. Ce dernier, qui possède encore un an de contrat, était régulièrement annoncé sur le départ, et Florentino Pérez semblait l’attendre au tournant à la moindre chute pour s’en défaire. Mais selon le média local Defensa Central, le redressement sportif et l’unanimité que provoque Zidane, va l’amener à se voir proposer une prolongation de contrat jusqu’en juin 2024.

Avec derrière, l’idée de lui donner les clés du marché des transferts pour lui permettre de faire son équipe, et le séduire afin qu’il dise oui à cette prolongation. Cette proposition sera effectuée dans les prochains jours, et Defensa Central parle ainsi de l’idée du club merengue de faire de Zidane son « Alex Ferguson », qui était resté 26 ans à Manchester United, avec une régularité et des succès incroyables. Ancien joueur du club, entraineur à succès lors de son premier passage, le champion du monde 1998 a désormais le vent dans le dos, même s’il posera certainement de grosses conditions pour prolonger. Avoir enfin la main sur le marché des transferts, lui qui s’était fait refuser Paul Pogba par son président il y a deux ans, et ne pas être la cible des manipulations dans son dos à la moindre défaite, seront certainement parmi les exigences de Zidane. Avec une fin de saison en apothéose, le Français aura certainement les moyens de faire plier le Real Madrid, qui lorgne sur Max Allegri ou Joachim Löw en cas de départ du Ballon d’Or 1998.