Esp : Le Barça voit Tuchel comme son ennemi numéro 1

Esp : Le Barça voit Tuchel comme son ennemi numéro 1

Alors que le contrat d’Ousmane Dembélé expire en juin prochain, le FC Barcelone ne parvient pas à trouver un accord avec son ailier. Le Français serait ouvert à une prolongation, mais pas aux conditions proposées par ses dirigeants, qui soupçonnent Chelsea et son manager Thomas Tuchel de leur compliquer la tâche.

Pour Ousmane Dembélé, les déclarations d’amour ne suffisent pas. L’ailier en fin de contrat au FC Barcelone reçoit de nombreuses marques d’affection de la part de ses supérieurs. A commencer par le président Joan Laporta, soutenu par l’entraîneur Xavi sur ce dossier. Mais il en faudra beaucoup plus pour convaincre le Français de prolonger. Car à l’heure actuelle, les offres de la direction sont jugées insuffisantes. L’ancien joueur du Borussia Dortmund a beau assurer en interne qu’il souhaite rester, il n’empêche que son agent n’accepte pas les conditions proposées.

Il faut dire que le club catalan, selon les dernières rumeurs, offrirait un salaire notamment basé sur le nombre de matchs disputés. Autant dire que la condition refroidit le clan d’Ousmane Dembélé dans la mesure où le joueur formé au Stade Rennais a passé l’essentiel de ses dernières saisons à l’infirmerie. De plus, le Blaugrana peut se permettre de faire monter les enchères puisque d’autres clubs souhaitent l’attirer à la fin de son bail l’été prochain.

Tuchel veut retrouver Dembélé

On parle notamment de Manchester United, Newcastle, Tottenham et de Chelsea parmi ses courtisans. D’ailleurs, le Barça se méfierait plus particulièrement des Blues et de leur manager Thomas Tuchel, qui pourraient être à l’origine des refus d’Ousmane Dembélé. Pour rappel, le coach allemand avait dirigé l’international tricolore au Borussia Dortmund. Et leur collaboration avait très bien fonctionné, souligne Mundo Deportivo. Cette bonne entente, additionnée à la puissance financière de Chelsea, fait forcément trembler le FC Barcelone, pas du tout en position de force dans les discussions.