Esp : Griezmann sacrifié, l’Atéltico soupçonne le Barça

Esp : Griezmann sacrifié, l’Atéltico soupçonne le Barça

Icon Sport

De nouveau installé dans le onze du FC Barcelone en cette fin de saison, Antoine Griezmann n’est pourtant pas certain de rester la saison prochaine. L’attaquant français pourrait être poussé vers la sortie pendant le mercato estival. C’est du moins l’interprétation de l’Atlético Madrid, son ancien club.

Antoine Griezmann ne sera jamais tranquille au FC Barcelone. Peu épargné par les critiques et par les rumeurs de départ depuis son arrivée, l’attaquant français a fait taire pas mal de détracteurs ces dernières semaines. L’ancien joueur de la Real Sociedad s’est de nouveau installé dans le onze de Ronald Koeman grâce à une meilleure efficacité et une complicité intéressante avec Lionel Messi. Et pourtant, compte tenu de la sérieuse crise traversée par le club catalan, ses dirigeants se verraient toujours le pousser vers la sortie.

La chaîne Esport 3 évoque un possible échange avec le milieu offensif de l’Atlético Madrid João Felix. Une opération décrite comme bénéfique pour les deux équipes. Sauf que Mundo Deportivo n’a pas obtenu les mêmes informations. Du côté madrilène, on considère que cet échange a très peu de chances d’aboutir pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les Colchoneros n’envisagent aucun gros changement dans leur effectif. Et surtout pas le départ du Portugais recruté pour 127 millions d’euros, soit le plus gros transfert de l’histoire du club.

Griezmann trop cher pour l’Atlético

Il est vrai que João Felix n’a pas toujours brillé cette saison, mais l’Atlético Madrid estime que son joyau pourrait exploser lors du prochain exercice. De plus, les Rojiblancos, qui s’étaient mis en danger sur le plan financier en offrant un énorme salaire à Antoine Griezmann pour le retenir, ne peuvent plus se permettre une telle charge sur leurs finances. Du coup, l’Atlético Madrid soupçonnerait le Barça de laisser fuiter l’hypothèse d’un échange pour animer l’actualité mercato d’un joueur indésirable. Pas de quoi rassurer l’international tricolore à l’approche de la préparation de l’Euro.