Esp : Griezmann largué par Konami, la polémique enfle !

Esp : Griezmann largué par Konami, la polémique enfle !

Deux jours après la diffusion d'une ancienne vidéo où on le voit et l'entend avec Ousmane Dembélé se moquant de plusieurs Japonais, et malgré ses excuses, Antoine Griezmann est lâché par un sponsor majeur.

La mise en ligne d’une petite vidéo tournée en 2019 à l’occasion du passage au Japon du FC Barcelone, dans laquelle on entend Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé se moquer de Japonais présents dans la même pièce que les deux joueurs français, commence à susciter une très vive polémique. Si mardi le grand patron de Rakuten, sponsor maillot du Barça, avait exigé des explications de la part du club catalan, Griezmann et Dembélé avaient tenu à présenter leurs excuses. « Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours certaines personnes veulent me faire passer pour l’homme que je ne suis pas. Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j’ai pu offenser mes amis japonais », avait notamment confié l’ancien joueur de l’Atlético Madrid, conscient du malaise provoqué par cette séquence, lui qui avait lâché Huawei afin de protester contre la politique du constructeur soupçonné d'aider au contrôle de la population ouïgoure par les autorités chinoises

Mais Antoine Griezmann n’a pas fini de regretter son attitude au Japon puisque ce mercredi, c’est Konami, la célèbre société japonaise, qui a rompu le contrat personnel qu’elle avait signé en juin dernier avec l’attaquant de l’équipe de France et du FC Barcelone. « Konami Digital Entertainment estime que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Nous avions annoncé qu'Antoine Griezmann devenait notre ambassadeur du contenu, mais, à la lumière des événements récents, nous avons décidé d'annuler le contrat. En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone, en tant que club partenaire, d'expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures », explique Konami, qui avait fait de Griezmann l’ambassadeur des cartes Yu-Gi-Oh!. Le malaise est grandissant à Barcelone sur ce sujet.