Esp : Allegri après Zidane, le Real Madrid cache bien son jeu

Esp : Allegri après Zidane, le Real Madrid cache bien son jeu

Zinédine Zidane étant annoncé sur le départ, le Real Madrid est déjà parti à la recherche d’un nouvel entraîneur. Plusieurs sources évoquent avec insistance la piste menant à l’Italien Massimiliano Allegri. Mais de son côté, le journaliste espagnol Josep Pedrerol tient une autre version.

Ne comptez pas sur Zinédine Zidane pour l’annoncer avant ce week-end. Malgré les rumeurs persistantes, l’entraîneur du Real Madrid refuse de confirmer son départ à la fin de la saison. Il aurait été surprenant de voir le Français communiquer la fin de son aventure alors que son équipe va recevoir Villarreal samedi en espérant remporter le titre en Liga. Quoi qu’il en soit, ses déclarations évasives laissent clairement entendre que les rumeurs sont bien fondées. La preuve, le club de la capitale espagnole est à la recherche de son successeur.

L’heureux élu pourrait être Massimiliano Allegri, libre depuis la fin de son passage à la Juventus Turin, et surtout suffisamment compétent et expérimenté pour tenir le vestiaire de la Maison Blanche. L’Italien apparaît donc comme le favori et plusieurs médias l’annoncent en contact avec Florentino Pérez, le président du Real Madrid qui lui aurait proposé un contrat de deux saisons, plus une en option, assorti d’un salaire annuel à 10 millions d’euros. Ces informations ont été relayées sur le plateau de l’émission El Chiringuito, sous les yeux du journaliste Josep Pedrerol qui a démenti de manière catégorique.

Raul finalement choisi ?

« Florentino Pérez n'a jamais parlé avec Massimiliano Allegri, a certifié le spécialiste espagnol. Il a peu de chances d'aller au Real Madrid. » Si cette piste n’est pas la bonne, un certain Raul Gonzalez pourrait finalement l'emporter. Le coach de l’équipe réserve des Merengue fait lui aussi partie des candidats. Lui qui n’a pas caché son intérêt le week-end dernier. « Entraîner l'équipe première ? Je suis un homme de club et je suis heureux ici, répondait l’ancien buteur emblématique du Real Madrid. Je suis devenu entraîneur pour être à la maison. » Une solution toute trouvée pour Florentino Pérez.