Ang : Cristiano Ronaldo défie brutalement Solskjaer

Ang : Cristiano Ronaldo défie brutalement Solskjaer

Mécontent de ne pas débuter le match de Premier League contre Everton (1-1) avant la trêve internationale, Cristiano Ronaldo aurait demandé à Ole Gunnar Solskjaer de ne pas le ménager. Mais le coach de Manchester United l’a publiquement remis à sa place.

A Cristiano Ronaldo non plus, on ne lui parle pas d’âge ! Malgré ses 36 ans, l’attaquant de Manchester United se sent en pleine forme physique grâce à un professionnalisme exemplaire. Il n’empêche que son manager Ole Gunnar Solskjaer tient à le ménager. Le coach des Red Devils avait effectivement laissé le Portugais sur le banc au coup d’envoi du match face à Everton (1-1) avant la trêve internationale. A voir le visage de CR7, il était clair que la décision ne lui avait pas plu.

Un sentiment confirmé par The Sun, dont une source révèle une discussion entre l’avant-centre et son entraîneur après la rencontre. « Ronaldo était extrêmement déçu d'être remplaçant. Ole a supposé qu'il était fatigué après le match contre Villarreal, donc il a décidé de le faire entrer seulement pour la fin de la deuxième période, a confié la source du tabloïd. Mais Cristiano lui a dit qu'il le préviendrait lorsqu'il ne serait pas suffisamment en forme pour jouer, et qu'il voulait disputer tous les matchs. Il lui a également dit qu'il était venu ici pour gagner des trophées et que Manchester United devait aligner ses meilleurs joueurs à tous les matchs. »

Solskjaer ne se laisse pas faire

C’est aussi l’avis de l’ancien coach mancunien Sir Alex Ferguson, à qui Ole Gunnar Solskjaer a répondu vendredi. « On veut tous voir Cristiano parce qu'il est unique, il est différent. Il a une grande carrière et tout le monde veut venir le voir, a accepté le Norvégien. Mais malheureusement il ne peut pas jouer tous les matchs, c'est la nature. Sir Alex Ferguson sait à quel point ce métier est difficile. Il n'alignait pas toujours le même onze. Il a pris quelques risques en ménageant Ryan Giggs, Wayne Rooney ou David Beckham, les meilleurs joueurs que l'on avait. Parfois, ça a marché, et d'autres fois non. » Tout ça pour dire que Cristiano Ronaldo passera par le banc comme tout le monde.