PSG : Galtier l'a fait pleurer, Paris va adorer

PSG : Galtier l'a fait pleurer, Paris va adorer

Icon Sport

Christophe Galtier devrait être nommé entraîneur du Paris Saint-Germain ce lundi. Et si ce choix a étonné, Galtier n'ayant jamais dirigé des stars, certains voient là un énorme coup réalisé par le club de la capitale. 

Christophe Galtier va rencontrer ce lundi une partie de son effectif, même si le PSG a accordé une semaine de repos supplémentaire à certains de ses internationaux, et il devrait surtout être officiellement intronisé dans ses nouvelles fonctions. Le bref passage de Mauricio Pochettino sur le banc parisien n’ayant rien apporté, Nasser Al-Khelaifi espère que l’entraîneur français va ramener du sérieux au Paris Saint-Germain et surtout permettre de se rapprocher un peu plus de cette Ligue des champions tant attendue. Pour le Qatar, le fait de miser sur Christophe Galtier est forcément un choix qui fait discuter. Tandis que le PSG a longtemps pensé pouvoir faire signer Zinedine Zidane, le coach de l’OGC Nice affiche un palmarès vierge sur la scène européenne et cela interpelle. Mais pas tout le monde. Désormais installé à Dubaï, Bernard Caïazzo a bien connu Galtier du côté de l’AS Saint-Étienne, et il est persuadé que ce dernier est l’entraîneur qu’il faut pour mener Paris au sacre européen. Rien que ça.

Galtier va ramener la Ligue des champions à Paris 

Répondant au quotidien parisien, le co-président de l’ASSE dit tout le bien qu’il pense de l’entraîneur français et avoue que c’est la mort dans l’âme qu’il l’avait vu partir de Sainté pour rejoindre à Lille. « Certains s’interrogent sur Christophe Galtier au PSG ? Eh bien qu’ils s’interrogent et ne soient surtout pas dithyrambiques à son sujet. Ça laissera une place encore plus grande aux surprises. Car, non seulement Christophe va faire l’affaire, mais cette Ligue des champions après laquelle court le PSG, c’est lui qui va la ramener ! Vous connaissez beaucoup d’entraîneurs capables de tirer 150 % de tous leurs joueurs ? Quand on a un coach de ce niveau-là, qui se fait une religion de progresser tous les jours, qui conjugue l’exigence au plus que parfait et a de telles valeurs humaines, que peut-on demander de plus ? Quand il est parti de Saint-Étienne, quelque chose en moi s’est brisé, je savais que ce ne serait plus jamais pareil », a confié, dans Le Parisien, un Bernard Caïazzo, persuadé que le Paris Saint-Germain ne s’est pas du tout trompé en faisant venir le technicien de 55 ans.