L’incroyable exigence de Pochettino au PSG révélée !

L’incroyable exigence de Pochettino au PSG révélée !

Le PSG n'a toujours pas réussi à se défaire de Mauricio Pochettino. Cela ne devrait plus tarder, mais l'Argentin rend fous ses dirigeants. 

Sur le point d’annoncer l’arrivée de Christophe Galtier, le Paris Saint-Germain ne va à priori pas faire comme Nice, et nommer un nouvel entraineur sans avoir libéré l’ancien. Ainsi, Mauricio Pochettino a toujours ce rôle officiel de technicien en chef du PSG. Cela fait pourtant un mois que son départ est préparé, mais les choses sont entrées dans le concret avec la décision de Zinedine Zidane de ne pas entrainer le PSG. Depuis, les dirigeants parisiens sont à pied d’oeuvre, et le retard se paye au prix cash. En effet, habitué à se défaire de ses entraineurs quand ils sont toujours sous contrat, le champion de France bute totalement sur la fermeté de l’Argentin. Ce dernier réclame des indemnités complètes de sa dernière année de contrat, pour lui et l’ensemble de ses adjoints. Ce que Nasser Al-Khelaïfi a déjà accepté, puisque le chèque de 15 millions d’euros est déjà prêt. 

Dès lors, tout est bon pour un départ à l’amiable avec le communiqué de remerciement. Pourtant, l’accord n’a pas été trouvé, et les dernières discussions deviennent houleuses. En effet, L’Equipe explique ce mardi pourquoi le PSG n’a toujours pas trouvé de terrain d’entente pour libérer Mauricio Pochettino. Tout simplement parce que le technicien passée par Tottenham réclame des primes de résultats. Mais des primes de résultats pour la saison 2022-2023, quand il ne sera plus en place. Ses avocats, qui n’ont visiblement peur de rien, estiment qu’étant donnée que le PSG a pris pour habitude de remporter plusieurs trophées nationaux, ces primes sont un manque à gagner pour Pochettino et ses adjoints, et que cela serait entré dans la dernière année de son contrat s’il était resté en poste. 

Le PSG champion en 2023, Pochettino veut croquer

Une demande qui a eu le don de faire hurler Nasser Al-Khelaïfi, qui n’a pas l’intention de verser le moindre centime pour des primes que le PSG pourrait éventuellement toucher s’il remporte des trophées. Et malgré la domination sans partage du club parisien depuis l’arrivée de QSI en 2011, il est de bon ton de rappeler qu’aucun titre n’est gagné à l’avance dans une compétition sportive. Cela n’empêche pas Pochettino de réclamer donc 2 millions d’euros de primes sur les compétitions qu’il ne pourra pas disputer puisqu’il aura pris la porte. Cela ferait monter l’addition à 17 millions d’euros. 

Désormais, le PSG n’a plus vraiment le choix s’il veut pouvoir introniser Christophe Galtier dans un semblant de sérénité. Soit il décide de payer les 17 millions d’euros et mettre donc le dossier Pochettino définitivement derrière lui, soit il refuse et se prépare à défendre son cas devant les tribunaux compétents. Car pour les 2 ME réclamés, les avocats de l’entraineur argentin ont déjà fait savoir qu’ils ne lâcheraient rien. Néanmoins, le PSG entend se faire respecter dans ce dossier, alors que L’Equipe précise que par le passé, Nasser Al-Khelaïfi a été beaucoup moins regardant pour faire des gros chèques, notamment à Laurent Blanc et Thomas Tuchel, sans trop rechigner sur les primes.