Affaire Neymar : Une preuve majeure de l'accusatrice est fausse

Affaire Neymar : Une preuve majeure de l'accusatrice est fausse

Photo Icon Sport

Plus les jours passent, plus des faits étranges apparaissent dans le dossier de l'accusatrice, qui affirme que Neymar l'a violé et l'a agressé en main dernier dans un hôtel parisien. Après la disparition de la vidéo intégrale de la deuxième rencontre entre la jeune brésilienne et la star du PSG, laquelle aurait été volée sans trace d'effraction, alors que cette vidéo était censée prouver la culpabilité de Neymar, on apprend ce samedi que les expertises réalisées sur Najila Trindade n'ont pas confirmé les violences sexuelles supposées. De quoi évidement relancer les supputations sur ces accusations. 

« Les examens médicaux passés par Najila Trindade ne plaident pas en faveur de sa thèse. Après sa plainte, elle s’est soumise à une procédure standard et les résultats du rapport n’indiquent aucune blessure aux organes génitaux. La seule blessure détectée concerne un doigt, peut-être abimé lors de l’altercation avec Neymar, le lendemain », explique L'Equipe. On se souvient que les premiers avocats de la jeune femme avaient renoncé à la défendre en constatant des déclarations à géométrie variable. Et si personne ne peut nier, et d'ailleurs Neymar ne l'a pas fait, qu'une relation sexuelle entre les deux a eu lieu à Paris, la version du viol et de l'agression commence à devenir compliquée à comprendre.